Après l’hôpital, Marisol Touraine consulte les médecins libéraux

Après l’hôpital, Marisol Touraine consulte les médecins libéraux

24.05.2012
  • 1337873674351935_IMG_84561_HR.jpg

Son premier discours était destiné à la communauté hospitalière. La nouvelle ministre de la Santé consulte maintenant les syndicats de médecins libéraux.

Marisol Touraine a débuté ses rencontres avec MG France, mardi, avenue de Ségur. La discussion, qui a duré une heure trente s’est déroulée dans une « bonne ambiance », précise le Dr Claude Leicher. Cette rencontre a été perçue par le président du syndicat comme la volonté de la ministre de marquer « de bonnes relations avec MG France et les médecins généralistes ». Cette prise de contact a permis d’aborder plusieurs sujets d’actualité comme l’accessibilité géographique et financière aux soins.

Une négociation doit avoir lieu entre l’assurance-maladie, les organismes complémentaires et les syndicats de médecins libéraux pour trouver des pistes d’encadrement des dépassements tarifaires en médecine et en dentaire. « La ministre va demander aux partenaires de faire des propositions, explique le Dr Leicher. Si elles ne lui conviennent pas, elle prendra des dispositions dans le PLFSS ». MG France a rappelé sa préférence pour la mise en place d’un parcours de soins à tarifs remboursables et la nécessité de « concentrer les efforts sur le secteur I, plus particulièrement sur les actes cliniques et les actes chirurgicaux et obstétricaux ».

Agenda ministériel bien rempli

Marisol Touraine va poursuivre ses rencontres avec les médecins libéraux la semaine prochaine. La FMF a rendez-vous avec elle lundi 28, l’UCDF et la CSMF seront reçus mercredi 30 mai. Le SML rencontrera également la ministre la semaine prochaine mais la date exacte reste à caler.

La FMF a déjà fait savoir qu’elle souhaitait une réforme « à la fois sur le bon usage de l’hôpital par le patient, et sur la coordination des soins entre médecins libéraux et hospitaliers ».

Sur le dossier des dépassements, l’Union des médecins spécialistes confédérés (UMESPE-CSMF) a rappelé qu’elle souhaitait mettre « hors solidarité nationale, c’est-à-dire en secteur 3, les 1 à 10 % de praticiens hospitaliers ou libéraux pratiquant des dépassements hors normes ». « Pour la grande majorité des médecins spécialistes exerçant en secteur 2, les dépassements se montent à moins de 50 % des tarifs de l’assurance-maladie », rappelle le président du syndicat, le Dr Jean-François Rey.

Le SML réaffirme quant à lui son refus d’un encadrement arbitraire des compléments d’honoraires « sans une revalorisation conséquente des actes opposables ». Le syndicat est farouchement opposé à la disparition du secteur II.

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
28.05.2012 à 09h53

« Vive la médecine sociale du pauvre et du riche ! Les espèces sonnantes et trébuchantes vont faire la différence...... Revalorisons les actes et mettons les médecins de contrôle au travail sur les AT Lire la suite

Répondre
 
26.05.2012 à 13h27

« Pour encadrer les dépassements, il faudrait d'abord revaloriser les actes à un niveau décent. Or le P4P accepté par nos syndicats ne va pas aider... »

Répondre
 
25.05.2012 à 23h43

« Toucher aux dépassement d'honoraires c'est prendre le risque d'un blocage des hôpitaux et d'un déconventionnement en masse surtout si aucune augmentation tarifaire n'est en vue. Les papi-boomers ris Lire la suite

Répondre
 
24.05.2012 à 21h59

« J'ai été amené à opérer une patiente suisse.
Son assurance (standard) m'a envoyé 4290 francs suisses pour une intervention payée royalement 528,81 € par la sécu
Les chirurgiens français ont depuis Lire la suite

Répondre
 
julien d Etudiant en santé 24.05.2012 à 19h36

« Selon le Dr Rey, les dépassements hors norme seraient supérieurs à 50% du tarif SS et concernerait 1 à 10% des spécialistes secteurs 2. Nous sommes effectivement moins de 10% des médecins à pratique Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les dépassements rétablis à l'hôpital, une « insulte à la démocratie » selon les usagers

depassement

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers) s'offusque de la récente ordonnance rétablissant officiellement les dépassements... Commenter

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter