Agents pathogènes exotiques : l’ANSES cible 21 menaces pour la France

Agents pathogènes exotiques : l’ANSES cible 21 menaces pour la France

24.05.2012
  • 1337865577351785_IMG_84509_HR.jpg

L’environnement dans lequel les maladies émergent et se développent a évolué et les crises sanitaires dues à des agents pathogènes exotiques sont de plus en plus fréquentes en France. La multiplication des échanges d’animaux et de produits issus d’animaux liée à la globalisation du commerce et aux déplacements de personnes représente un facteur de risque majeur, constate l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) dans un nouveau rapport sur « les risques d’introduction et de diffusion d’agents pathogènes exotiques en France métropolitaine ».

Sur 62 maladies exotiques répertoriées et classées en trois groupes par importance de risque, l’agence a ciblé les deux premiers (soit 21 maladies). Le groupe d’agents pathogène le plus à risque d’introduction et de diffusion en France métropolitaine comprend la fièvre aphteuse (FA), l’influenza aviaire H5N1 (IA HP H5N1), la fièvre catarrhale ovine (FCO), la peste porcine classique (PPC), la maladie hémorragique épizootique des cervidés (EHD), la peste porcine africaine (PPA), l’encéphalite west nile (WN), la brucellose à B. melitensis et l’encéphalite à virus Nipah. Parmi les agents du second groupe figurent la brucellose à B.abortus, la fièvre de la vallée du Rift (FVR), la peste équine (PE), la rage et l’Encéphalite japonaise.

Plans d’urgence manquants

Pour chacun de ces 21 agents pathogènes prioritaires, l’ANSES a analysé les forces et faiblesses des systèmes actuellement en place dans les champs de la surveillance épidémiologique, la prévention du risque d’introduction en France et la prévention du risque de diffusion sur le territoire métropolitain en cas d’introduction. « La réactivité des systèmes de détection des maladies apparaît généralement bonne mais pourrait être améliorée, notamment par une meilleure centralisation des informations épidémiologiques internationales et leur mise à disposition en temps réel auprès des évaluateurs et des gestionnaires du risque », considère l’ANSES dans son avis.

S’agissant des zoonoses à fort impact en santé publique dont la probabilité d’introduction reste pour l’essentiel liée aux voyageurs, « des plans d’action d’urgence devraient être préparés en collaboration avec la Direction générale de la santé », poursuit l’agence. Afin d’optimiser l’efficacité du diagnostic de laboratoire, l’ANSES recommande « la désignation d’un laboratoire national de référence pour chacune des 21 maladies prioritaires ». Les plans d’urgence existants devraient par ailleurs être actualisés régulièrement et intégrer les maladies les plus à risque non encore pris en compte en France métropolitaine (peste des petits ruminants, fièvre de la vallée du Rift, peste équine…).

Le rapport de l’ANSES inclut des fiches synthétiques pour les 21 maladies classées prioritaires qui renseignent pour chacune d’entre elles sur le niveau des dispositifs à l’œuvre dans les domaines de l’épidémiosurveillance, la prévention de l’introduction et de la diffusion.

 DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ROSP

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre de 2016. La prime moyenne des seuls généralistes atteint 6 983 euros (+3,4 %). La CNAM dresse un bilan positif de ce système mais a programmé sa mue dans la nouvelle convention. Points noirs : la vaccination et certains dépistages. 5

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... 1

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... 6

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter