Premier discours, 4 engagements pour Marisol Touraine

Premier discours, 4 engagements pour Marisol Touraine

22.05.2012
  • 1337688610350983_IMG_84314_HR.jpg

La nouvelle ministre de la Santé a prononcé un discours très attendu au salon Hôpital Expo qui a ouvert ses portes ce mardi matin à Paris. « C’est à une évolution en profondeur qu’il faut nous atteler », a-t-elle lancé devant une salle comble avant de s’engager sur 4 points  : les dépassements, le service public hospitalier, la négociation sociale, les parcours de soins.

Pour sa première intervention publique depuis sa nomination, Marisol Touraine a dévoilé ses premières orientations, et pris quatre engagements.

Numéro 1 : limiter les dépassements d’honoraires

Le premier porte sur l’accès aux soins avec l’ouverture rapide d’une négociation sur les dépassements d’honoraires. La discussion « ne pourra excéder quelques mois » ; elle associera « l’ensemble des acteurs concernés ». « L’objectif fixé est clair : la limitation, région par région, spécialité par spécialité, des dépassements d’honoraires », a précisé la ministre, qui n’a pas indiqué qui, de la CNAM ou du ministère de la Santé, sera amené à piloter l’opération. En cas d’échec avant le PLFSS 2013, « le gouvernement assumera ses responsabilités ».

Aucun Français ne doit se trouver à plus de 30 minutes d’un service d’urgences, avait martelé François Hollande durant sa campagne. Reprenant à son compte l’idée, Marisol Touraine déclare faire « confiance aux acteurs de proximité pour mettre en place les dispositifs les mieux adaptés ». Point davantage de coercition pour réduire les déserts médicaux, mais l’annonce d’une « approche concertée et territorialisée », basée sur des expérimentations locales. Un rappel à l’ordre au passage en direction des agences régionales de santé (ARS), appelées à ne pas « se substituer aux responsabilités qui incombent aux professionnels de santé ».

Numéro 2 : restaurer le service public hospitalier

Deuxième grand engagement : « la réaffirmation du rôle central du service public hospitalier », qui passera par la réintroduction dans la loi du terme même de service public hospitalier. L’assistance, majoritairement composée de directeurs d’hôpital et de médecins hospitaliers, a largement applaudi ce passage du discours ministériel.

Marisol Touraine, qui a insisté sur la place centrale qu’occupe la CME à l’hôpital, a rappelé qu’elle a combattu la loi HPST en tant que députée de l’opposition. Comme François Hollande s’y est engagé, la T2A sera adaptée de façon à mieux reconnaître les missions d’intérêt général assumées par l’hôpital public.

Numéro 3 : rencontrer les syndicats

Consciente du « mal-être » qui règne à tous les étages à l’hôpital, la ministre, et c’est son troisième engagement, a promis de rencontrer prochainement l’ensemble des organisations syndicales hospitalières. Au programme, la restauration du dialogue social et l’instauration d’un « pacte de confiance » avec l’ensemble des personnels hospitaliers.

Numéro 4 : rebâtir les parcours de soins

Dernier engagement, enfin : la reconfiguration complète des parcours de soins, bâtis non plus autour des structures existantes, mais en fonction des besoins des patients. Il faut « aller plus loin » en matière de décloisonnement ville hôpital, a insisté Marisol Touraine, pour qui l’hôpital « a vocation à être recentré sur ses missions fondamentales ».

A lire :
Le monde de la santé réagit au discours de Marisol Touraine.

 DELPHINE CHARDON
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 5 Commentaires
 
23.05.2012 à 20h50

« "SVP, Messieurs les liberaux, travaillez encore plus pour gagner moins, je m'y emploie !!!"
Le changement , c'est maintenant !!!! »

Répondre
 
odile m Médecin ou Interne 23.05.2012 à 09h53

« Unissons-nous pour une fois, chers confrères, pour EXIGER une revalorisation du C, des actes techniques, la suppression des 90 jours de carence si maladie, et APRES seulement, discutons des dépassem Lire la suite

Répondre
 
22.05.2012 à 23h58

« Ni du C du généraliste de ville qui devrait être égal au prix d' une consultation de médecine du travail c'est a dire 80 euros. »

Répondre
 
22.05.2012 à 23h39

« Son objectif prioritaire est d'exterminer la médecine libérale... »

Répondre
 
22.05.2012 à 19h59

« On ne parle pas dans ce beau discours de la revalorisation des actes chirurgicaux bloqués depuis plus de 10 ans !!! »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 9

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter