La fonction pince pouce-index restaurée chez un tétraplégique

15.05.2012
favoritePrint
  • 1337096908349136_IMG_83841_HR.jpg

Une intervention de dérivation-greffe de nerf périphérique a permis de restaurer une fonction des mains (pince entre le pouce et l’index) chez un patient tétraplégique qui avait eu deux ans plus tôt une lésion médullaire au niveau de la septième cervicale (C7).

Les patients qui ont une lésion médullaire au niveau de C6 et C7 ont perdu la fonction de la main. Toutefois, læs fonctions de l’épaule, du coude et d’une partie du poignet sont conservées.

Pour le patient tétraplégique dont il est ici question, les chirurgiens ont travaillé sur les nerfs innervant la partie haute du bras. Des nerfs « qui continuent à dialoguer » avec le cerveau vu qu`ils rejoignent la moelle épinière au-dessus de la lésion. Schématiquement, le nerf non fonctionnel qui contrôle la pince pouce-index a été branché sur le nerf fonctionnel de la flexion du coude. Il a fallu ensuite réapprendre au cerveau à utiliser le nerf qui innerve le muscle brachial (et habituellement participe à la flexion du coude), pour mouvoir les muscles du pouce et de l’index. Une rééducation intensive a dû être réalisée.

Le patient est maintenant capable de se nourrir sans aide, en saisissant des aliments en morceaux ; il peut aussi écrire avec une assistance.

L’intervention a eu lieu au niveau supérieur du bras, à un endroit où les nerfs fonctionnels et les nerfs non fonctionnels sont proches et circulent en parallèle.

Après l’intervention, le coude se fléchit toujours en utilisant le biceps, tandis que le muscle brachial sert désormais à la pince pouce-index.

« La restauration de la fonction de la pince entre le pouce et l’index est un acquis appréciable pour récupérer une indépendance chez quelqu’un qui l’a complètement perdue », indiquent les auteurs.

L’intervention chez ce patient a eu lieu deux ans après la lésion. « Aussi longtemps que les nerfs restent connectés à leur support médullaire, même s’il n’y a plus de " dialogue " avec le cerveau, le nerf et son muscle restent intacts. »

Journal of Neurosurgery, 15 mai 2012.

player par defaut pour jouer une video standalone
 Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Marisol Touraine saisit l’IGAS sur le dossier de la Dépakine

Marisol Touraine saisit l’IGAS sur le dossier de la Dépakine-1

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a confirmé en marge de l’inauguration du nouveau siège de l’Agence... 7

Vaccination : menacé de sanction, le Pr Joyeux contre-attaque

Depuis ce mardi 7 juillet 2015, le Pr Henri Joyeux n’assure plus ses consultations à l’Institut du cancer de Montpellier. Le contrat du... 4

Subutex : la fédération et MG addiction dénoncent l’obscurantisme de l’Académie

La fédération a manifesté son mécontentement suite à la prise de position de l’Académie de médecine sur les traitements de substitution aux... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

loisirs

Festival, Voyage, Restaurant... Retrouvez tous les choix de la rédaction

Consulter