Un bilan encourageant au bout de sept ans - Diabétiques et plongeurs : parfum de liberté au royaume des poissons

Un bilan encourageant au bout de sept ansDiabétiques et plongeurs : parfum de liberté au royaume des poissons

15.05.2012
Jusqu’il y a sept ans, le diabète était considéré comme une contre-indication à la plongée ; le risque principal retenu étant la survenue éventuelle d’une hypoglycémie en immersion. C’est grâce à l’implication du Dr Boris Lormeau, diabétologue et plongeur, que certains diabétiques peuvent aujourd’hui plonger. Ce spécialiste a bien voulu répondre à nos questions après la mise au point qu’il a faite lors de la réunion annuelle de la commission médicale régionale Île de France (1).
  • 1337044341348300_IMG_83664_HR.jpg
  • 1337044341348297_IMG_83662_HR.jpg

EN PRÉALABLE, soulignons que nous ne parlerons ici que de diabétiques insulino dépendants (diabète type 1). Les diabétiques de type 2 ne sont autorisés à plonger que s’ils sont traités par metformine, les autres antiglucidiques oraux sont contre indiqués.

LE QUOTIDIEN - Pourquoi avoir voulu changer les choses ?

Dr BORIS LORMEAU - De par ma profession, j’ai toujours œuvré pour que les diab...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ROSP

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre de 2016. La prime moyenne des seuls généralistes atteint 6 983 euros (+3,4 %). La CNAM dresse un bilan positif de ce système mais a programmé sa mue dans la nouvelle convention. Points noirs : la vaccination et certains dépistages. 2

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... Commenter

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... 4

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter