La France bascule à gauche

La France bascule à gauche

06.05.2012

François Hollande a remporté une victoire sur Nicolas Sarkozy qui n’aura donc exercé qu’un mandat. Cependant, cette victoire n’est pas tout à fait le triomphe prévu par les enquêtes d’opinion il y a encore quelques jours et qui accordaient à M. Hollande une avance de six à huit points.

  • 1336335163346979_IMG_83322_HR.jpg

IL FAUT savoir tourner une page : c’est ce qu’a fait Nicolas Sarkozy, comme touché par la grâce de la défaite, et qui a prononcé, en début de soirée, dimanche, le discours le plus digne qu’il ait jamais fait. Digne et aussi utile, car il a tout à fait raison de souhaiter la réussite de la France, même si elle est obtenue par un adversaire qui n’a jamais été tendre avec lui. Aussi bien les dignitaires socialistes ont-ils su reconnaître la qualité des propos de M. Sarkozy, eux qui, quelques heures avant le résultat de la présidentielle, n’avaient pas de mots assez durs pour le président sortant. Quoi qu’il en soit, M. Sarkozy se devait de reconnaître une défaite qui, dit-il, relève de sa seule responsabilité et qui, pour ne pas ressembler à une déroute, n’en est pas moins définitive dans ses effets.

Comme l’a dit hier soir la porte-parole de M. Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, une majorité socialiste à l’Assemblée donnera au PS un contrôle complet de l’État et des territoires, puisqu’ils sont déjà majoritaires dans les régions, dans les villes et au Sénat. C’est vrai, mais comme le fait remarquer Pierre Moscovici, directeur de la campagne de M. Hollande, le nouveau président, conformément aux traditions de la Ve République, doit disposer d’une majorité parlementaire pour appliquer son programme. Après l’élection de M. Hollande, il y a donc le rendez-vous des élections législatives. Il ne nous semble pas que les Français puissent refuser cette majorité au président élu. Le problème de l’État-PS sera examiné si les circonstances l’exigent, c’est-à-dire si sont commis des abus de pouvoir. Dans l’immédiat, on rejoindra le point de vue de M. Sarkozy : il vaut mieux que la France réussisse. Il serait très surprenant que le président Hollande soit obligé de nommer un gouvernement de cohabitation, mais, au-delà de la surprise, on verrait naître chez nos principaux partenaires d’Europe et du monde une grande perplexité. La crise est probablement trop profonde pour que le pays puisse se permettre de donner le moindre signe d’instabilité institutionnelle, même si tous les précédents de cohabitation n’ont pas empêché la France de garder son rang.

M. Hollande va très vite former un premier gouvernement dont il modifiera la composition après les législatives de juin, mais qui doit commencer à appliquer certaines mesures dès son entrée en fonction,

probablement par décret. François Hollande avait d’ailleurs dit, avant d’être élu, qu’il entendait raccourcir la période de passation des pouvoirs et le comportement élégant de M. Sarkozy indique qu’il ne s’accrochera pas à son fauteuil de l’Élysée.

Le nouveau président a, pour sa part, prononcé un discours plus formel que celui de M. Sarkozy. Il a cru bon d’énumérer quelques-unes des 60 dispositions qui figurent dans son programme et dont il considère qu’elle assureront plus d’égalité. Il demande à être jugé sur au moins deux thèmes : la justice et la jeunesse. Il a pris, sur ces deux points, des engagements qu’il sera très facile, plus tard, de lui rappeler. C’était donc une belle soirée républicaine où les deux candidats, le gagnant et le perdant, n’ont pas manqué de courage.

RICHARD LISCIA
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le programme santé de Fillon trouble (aussi) Les Républicains

Fillon

Y a-t-il quelque chose qui cloche dans le programme santé de François Fillon ? Ses très proches jurent que non mais, au sein des... 1

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter