Act UP veut des réponses sur les franchises médicales

Act UP veut des réponses sur les franchises médicales

18.04.2012

L’association met en ligne une vidéo dans laquelle deux malades du sida demandent à François Hollande de se prononcer sur l’abolition des taxes de santé.

  • 1334763240343106_IMG_82420_HR.jpg

À quelques jours du premier tour des élections présidentielles, « François Hollande refuse de s’engager pour l’abolition des franchises médicales. Pourtant, 25 organisations travaillant sur les questions de santé le lui ont redemandé - il n’a répondu que par le silence », déplore Act Up-Paris. L’association de lutte contre le sida rend publique une vidéo dans laquelle deux malades du sida demandent ouvertement à François Hollande s’ils doivent entamer une grève des soins pour que le candidat socialiste daigne leur répondre sur son programme et l’abolition des taxes sur la santé.

La mesure mise en place par le gouvernement en janvier 2008 « stigmatise et précarise les personnes malades, rompt avec les principes de solidarité, pousse les personnes les plus précaires à renoncer à des soins », souligne Act Up.

Promesse non tenue

Dans la vidéo, Bruno-Pascal Chevalier, l’une des personnes vivant avec le VIH, raconte avoir fait une grève des soins en 2008. « Pendant ma grève des soins, François Hollande était venu me voir et m’avait promis de tout faire pour abolir cette mesure. Pourquoi la suppression des franchises médicale ne fait-elle pas partie de son programme ? François Hollande ne s’intéresse-t-il à nous que quand nous nous mettons en danger ? ». Frédéric Navarro, président d’Act Up-Paris demande : « faut-il aujourd’hui à nouveau se mettre en danger pour que Hollande sorte de son silence sur les franchises médicales et nous réponde ? »

L’association insiste : « Beaucoup d’entre nous, malades, devons renoncer à des soins car ils nous coûtent trop cher. Il ne s’agit pas d’un acte politique, mais d’un acte de survie. François Hollande n’a cessé de dresser ce constat, accablant pour la droite. Mais il ne propose aucune solution concrète, et refuse de répondre aux questions légitimes des associations. »

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
FILLON

François Fillon : « Le gouvernement socialiste a montré son mépris des médecins »

« Pas question de toucher à l'assurance-maladie, et encore moins de la privatiser ». Après des semaines de polémique, le candidat LR à l'élection présidentielle détaille sa contre-attaque sur le terrain de la santé. Il reproche au gouvernement d'avoir voulu imposer aux médecins le tiers payant – dont il supprimera, s'il est élu, le caractère obligatoire. Entretien. 10

Les décotes tarifaires unilatérales ne passent pasLes radiologues prêts au bras de fer avec la CNAM Abonné

radiologue

Furieux de l'entrée en vigueur de nouvelles baisses de tarifs et des forfaits techniques imposées par l'assurance-maladie, les radiologues... 3

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions-1

Après dix mois de débats, une cinquantaine d’évènements réunissant plus de 2 000 personnes et une « importante » concertation sur Internet,... Commenter

À 87 ans, une généraliste charentaise voit toujours dix patients par jour

mamy

Michel (62 ans) prendra sa retraite avant sa mère Micheline. « J'entends souvent la blague », s'amuse le Dr Micheline Foucry, médecin de... 20

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter