Accord sur les prothèses entre les dentistes et la CNAM mais sans les complémentaires

Accord sur les prothèses entre les dentistes et la CNAM mais sans les complémentaires

13.04.2012

Les tarifs de prothèses et d’orthodontie seront plafonnés sous certaines conditions mais le refus de l’UNOCAM de signer cet accord remet en cause son application.

  • 1334327233341813_IMG_82112_HR.jpg

Les négociations conventionnelles des dentistes se sont achevées jeudi soir. Les syndicats (FSDL et CNSD) et l’assurance-maladie se sont entendus sur un accord de principe pour plafonner les tarifs des prothèses et de l’orthodontie pour les 3,5 millions de personnes éligibles à l’aide à la complémentaire santé (ACS) ou qui ont des revenus modestes.

Les organismes complémentaires (UNOCAM) n’ont pas souhaité intégrer cet accord, ce qui compromet son application. L’UNOCAM exige des précisions du ministère de la Santé sur la labellisation des contrats ACS. Les complémentaires font valoir qu’elles remboursent déjà une large part des prothèses à hauteur de 41 % (contre 18 % par les régimes obligatoires).

Les parties se sont en revanche accordées sur un projet d’avenant concernant la permanence des soins, le développement de la prévention dentaire chez les femmes enceintes, la revalorisation de l’acte de prévention (30 euros) ou l’augmentation de la consultation à 23 euros (contre 21 actuellement).

Le projet prévoit aussi une aide de 15 000 euros en échange d’un engagement du professionnel à s’installer 5 ans dans les régions qui manquent de dentistes.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter