Médicaments non autorisés de Sarkozy : « Du grand n’importe quoi », selon Bertrand

Médicaments non autorisés de Sarkozy : « Du grand n’importe quoi », selon Bertrand

12.04.2012
Le ministre de la Santé en personne a démenti les affirmations de Denis Demonpion et de Laurent Léger selon lesquels le président avale des comprimés interdits pour se remettre d’aplomb.
  • 1334227434341284_IMG_81995_HR.jpg

« Le dernier tabou. Révélations sur la santé des présidents », le livre de Denis Demonpion et de Laurent Léger, paru mardi aux éditions Pygmalion, dévoile les petits secrets médicaux des chefs d’État. Mais c’est pour une autre raison que Xavier Bertrand vient de monter au créneau. Le ministre de la Santé est venu au secours de Nicolas Sarkozy pour démentir des affirmations des deux journalistes à propos de la prise de mystérieux médicaments par le président, destinés à le remettre « d’aplomb ».

Source anonyme

« C’est du grand n’importe quoi ! », a répondu le ministre de la Santé interrogé dans l’émission « Questions d’info » diffusée sur LCP. Citant un proche du candidat UMP, les auteurs de cet ouvrage affirment que Nicolas Sarkozy « avale des comprimés dépourvus d’autorisation de mise sur le marché (AMM), ce sésame indispensable à la commercialisation en pharmacie et à sa prescription médicale ».

Xavier Bertrand a ironisé sur cette source anonyme évoquée par les journalistes : « Un proche de Nicolas, c’est comme l’homme qui a vu l’ours. Franchement, vous connaissez Nicolas Sarkozy depuis longtemps, il a besoin de prendre quelque chose pour avoir de l’énergie ? », a-t-il interrogé. « Il n’a besoin de rien. »

STÉPHANE LONG (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
18.04.2012 à 00h03

« Et une bonne hypomanie. Etat frontière avec la pathologie dans lequel se recrutent probablement beaucoup de "grands hommes" !! »

Répondre
 
16.04.2012 à 13h44

« Pas besoin de thérapeutiques illicites pour tenir le coup.
Rien de tel qu'une choucroute ou qu'un bon cassoulet, arrosés soit d'une bouteille de Muscadet pour l'un, soit d'un Jurançon rouge pour l' Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter