Dépistage du cancer du sein : une participation inférieure à l’objectif européen

Dépistage du cancer du sein : une participation inférieure à l’objectif européen

05.04.2012

La participation au dépistage organisé du cancer du sein est restée stable en 2011, selon les chiffres publiés aujourd’hui par l’Institut de veille sanitaire, (InVS). 2 400 000 femmes se sont fait dépister, ce qui représente 52,7 % de la population cible.

  • 1333638134339769_IMG_81608_HR.jpg

Le dépistage organisé du cancer du sein a amené 2 400 000 femmes à faire une mammographie en 2011, un chiffre qui reste stable par rapport aux années précédentes. Depuis 2008, le taux de participation oscille entre 52 et 53 %, et en 2011 il a été de 52,7 % de la population cible. Sur la période 2010-2011, l’ensemble de la population des femmes de 50 à 74 ans a été invité à se faire dépister. Près de 4,8 millions d’entre elles ont bénéficié de cette proposition, contre 4,7 millions en 2009-2010.

Paris en queue de peloton pour le dépistage

Ces résultats sont à tempérer, car au moins 10 % de la population cible effectue un dépistage individuel, ce qui amène le taux de dépistage global à 65 % environ. Le chiffre reste toutefois inférieur à l’objectif européen, qui est de 70 % de participation. L’InVS rappelle qu’il est particulièrement important de convaincre les femmes de participer à ce programme, accessible gratuitement et comportant une double lecture des mammographies.

Les données présentées par l’InVS montrent une participation inégale selon les départements et les régions. Ainsi, le Pays-de-la-Loire, le Limousin ou encore la Bretagne présentent un taux supérieur à 60 %, alors que la Guyane, la Corse ou l’Ile-de-France ont des taux inférieurs à 45 %. Le département de Paris se caractérise par le taux de participation au dépistage organisé le plus faible, soit 27,4 %.

Le plan cancer 2009-2013 a fait de l’augmentation de 15 % de la participation à ce dépistage organisé une de ses ambitions phares, mais l’augmentation devra être de 50 % dans les départements où elle est la plus faible.

CÉCILE RABEUX
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 67

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter