Une IRM de fer pour détecter des micrométastases cérébrales

Une IRM de fer pour détecter des micrométastases cérébrales

27.03.2012
Une méthode d’IRM basée sur l’emploi de microparticules d’oxyde de fer apparaît beaucoup plus sensible que l’IRM avec gadolinium pour détecter les métastases cérébrales. Chez la souris, cette technique peut reconnaître des métastases de moins de 1 000 cellules.
  • 1332859989336738_IMG_80831_HR.jpg

La technique développée par l’équipe de Nicola R. Sibson s’appuie sur la mise en évidence du rôle d’une molécule d’adhésion cellulaire vasculaire, la VCAM-1, dans le développement métastatique, d’une part, et sur les propriétés paramagnétiques exceptionnelles des microparticules d’oxyde de fer (MPIO), d’autre part.

Les auteurs montrent qu’il existe une forte expression du VCAM-1 dans un modèle murin de métastases cérébrale et que les zones de surexpression de la molécule d’adhésion correspondent souvent à des métastases. Ensuite, le volume des hypodensités induites par la VCAM-1-MPIO augmente significativement dans le temps par rapport à des animaux contrôles (IgG-MPIO), ce dès J5 après l’induction des métastases. L’absence de rehaussement en IRM avec gadolinium suggère que ces hypodensités apparaissent avant toute rupture de la barrière hémato-encéphalique. Ces observations sont confirmées sur des échantillons tissulaires de métastases cérébrales humaines.

Les chercheurs démontrent l’existence d’une association étroite entre l’activation de l’endothélium vasculaire (surexpression de la VCAM-1) et les stades précoces du développement des métastases cérébrales. La découverte la plus significative est que l’IRM avec ciblage de la VCAM-1 au moyen des MPIO est capable de dépister des tumeurs métastatiques de 100 µm, soit bien avant la rupture de la barrière hémato-encéphalique, qui se produit pour des tumeurs d’au moins 500 µm de diamètre. Les auteurs estiment que cette technique pourrait ainsi déceler, compte tenu des conditions habituelles de résolution en clinique, des métastases de l’ordre 300 à 650 µm (soit de 0,3 à 3 x 105 cellules).

Proc Natl Acad Sci USA (2012) Publié en ligne.

 Dr BERNARD GOLFIER
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
27.03.2012 à 21h51

« Information intéressante. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 54

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter