Vaccination : la mise au point du président de l’Assemblée nationale | Le Quotidien du Médecin

Vaccination : la mise au point du président de l’Assemblée nationale

26.03.2012
Suite au rapport présenté par les députés Olivier Jardé et Edwige Antier sur la vaccination, le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, tient à faire « une mise au point ».
  • 1332768049336250_IMG_80676_HR.jpg

Le rapport de ce groupe d’études, indique-t-il dans un communiqué, « est une simple synthèse élaborée à la suite d’auditions conduites et d’initiatives individuelles ». « Les prises de position et autres recommandations figurant dans le document rapporté par la presse n’engageant que leurs auteurs ; elles ne sont pas le reflet d’un travail de mission, commission ou office parlementaire et ne sont donc pas un document parlementaire, ou scientifique ou même institutionnel ».

Ce rapport, qui n’est donc pas publié sur le site de l’Assemblée, envisageait un moratoire sur l’alumine utilisé comme adjuvant dans un certain nombre de vaccins. Olivier Jardé et Edwige Antier préconisaient également « d’entamer une réflexion sur le caractère obligatoire de certains vaccins » comme celui du ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Ils étaient aussi favorables à la signature par les patients, d’un document « les informant des conséquences possibles, pour eux-mêmes et leur entourage, de l’absence de vaccination, et officialisant leur refus de se faire vacciner en dépit des recommandations de leur médecin ».

De son côté, l’Académie de médecine, avec l’Académie des sciences, se propose, mercredi, de répondre aux « questions de l’opinion », en particulier sur l’expertise scientifique et la remise en cause des vaccins.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
27.03.2012 à 08h40

« L'émission avec Que choisir sur les méfaits de l'alumine m'a inquiété. Au moins voilà une réponse sur l'explosion des allergies de l'enfant. »

Répondre
 
26.03.2012 à 22h54

« Personnellement, en cas de refus de vaccination qui me paraît indispensable pour la bonne santé du patient, je lui demande de changer de médecin. »

Répondre
 
26.03.2012 à 19h04

« J'ai exercé en médecine libérale entre 1973 et 1981, je faisais déjà signer une décharge pour les patients refusant la vaccination, ou plutôt pour les parents qui la refusaient à leurs enfants. J'ai Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Polémique du logo nutritionnel : les sociétés savantes demandent plus de transparence

logo

La Société française de nutrition (SFN), la Société française de pédiatrie (SFP) et la Société française de santé publique (SFSP) ont exigé... 2

Les médecins libéraux courtisés par les candidats de la primaire à droite au congrès du SML

La campagne pour la primaire de la droite à peine lancée, les candidats des Républicains se sont retrouvés à Marseille pour dévoiler leurs... 1

Journée mondiale de la contraception : des droits à défendre sans cesse, plaide MDM

CONTRACEPTION

À l'occasion de la Journée mondiale de la contraception, ce 26 septembre, et de la Journée internationale pour la dépénalisation de l'avorte... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter