Vaccination : la mise au point du président de l’Assemblée nationale | Le Quotidien du Médecin

Vaccination : la mise au point du président de l’Assemblée nationale

26.03.2012
Suite au rapport présenté par les députés Olivier Jardé et Edwige Antier sur la vaccination, le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, tient à faire « une mise au point ».
  • 1332768049336250_IMG_80676_HR.jpg

Le rapport de ce groupe d’études, indique-t-il dans un communiqué, « est une simple synthèse élaborée à la suite d’auditions conduites et d’initiatives individuelles ». « Les prises de position et autres recommandations figurant dans le document rapporté par la presse n’engageant que leurs auteurs ; elles ne sont pas le reflet d’un travail de mission, commission ou office parlementaire et ne sont donc pas un document parlementaire, ou scientifique ou même institutionnel ».

Ce rapport, qui n’est donc pas publié sur le site de l’Assemblée, envisageait un moratoire sur l’alumine utilisé comme adjuvant dans un certain nombre de vaccins. Olivier Jardé et Edwige Antier préconisaient également « d’entamer une réflexion sur le caractère obligatoire de certains vaccins » comme celui du ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Ils étaient aussi favorables à la signature par les patients, d’un document « les informant des conséquences possibles, pour eux-mêmes et leur entourage, de l’absence de vaccination, et officialisant leur refus de se faire vacciner en dépit des recommandations de leur médecin ».

De son côté, l’Académie de médecine, avec l’Académie des sciences, se propose, mercredi, de répondre aux « questions de l’opinion », en particulier sur l’expertise scientifique et la remise en cause des vaccins.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
27.03.2012 à 08h40

« L'émission avec Que choisir sur les méfaits de l'alumine m'a inquiété. Au moins voilà une réponse sur l'explosion des allergies de l'enfant. »

Répondre
 
26.03.2012 à 22h54

« Personnellement, en cas de refus de vaccination qui me paraît indispensable pour la bonne santé du patient, je lui demande de changer de médecin. »

Répondre
 
26.03.2012 à 19h04

« J'ai exercé en médecine libérale entre 1973 et 1981, je faisais déjà signer une décharge pour les patients refusant la vaccination, ou plutôt pour les parents qui la refusaient à leurs enfants. J'ai Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

« Je ne veux pas de femmes voilées dans mon cabinet » : une généraliste de l'Isère bientôt entendue par l'Ordre

femme voilée au cabinet

Un médecin peut-il reprocher à une patiente d'être voilée ? C'est ce que la chambre disciplinaire de première instance de l'Ordre régional... 54

Tiers payant et CMU : des dentistes réglés avec trois semaines de retard à cause d'un bug informatique

dentiste

Plusieurs dizaines de chirurgiens-dentistes du sud de la France ont trouvé le temps long. Pendant deux à trois semaines, ils n'ont pas été... 4

La société savante des chirurgiens vasculaires souhaite accélérer le virage ambulatoire Abonné

Chirurgie

La Société de chirurgie vasculaire et endovasculaire de langue française (SCVE) estime que de nombreux actes pourraient être réalisés en... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter