DPC : les 27 membres de la commission scientifique sont nommés

DPC : les 27 membres de la commission scientifique sont nommés

22.03.2012
  • 1332434154335261_IMG_80399_HR.jpg

La composition de la commission scientifique indépendante (CSI), instance amenée à jouer un grand rôle dans le futur dispositif de développement professionnel continu (DPC), est désormais officielle à la faveur d’un arrêté paru au « Journal officiel ». Le ministère de la Santé a nommé, après proposition de la Fédération des spécialités médicales (FSM), les 27 membres de la CSI. 22 sont issus des conseils nationaux professionnels – 17 pour les médecins spécialistes et 5 pour la médecine générale. La commission scientifique comprend également un doyen, un représentant de l’Ordre des médecins et trois personnalités qualifiées.

La CSI a pour mission de statuer sur la qualité scientifique des programmes de DPC à partir de différents critères : pertinence du programme, qualité et absence de conflits d’intérêts des intervenants, indépendance financière de la structure mettant en œuvre le programme. Elle sera également chargée d’agréer les organismes de DPC qui proposent des programmes de formation et d’évaluation à destination des médecins.

Cette nomination est remise en cause par le collège de médecine générale. L’instance qui a refusé d’adhérer à la FSM, dénonce un « affront » fait à la profession. Le collège déplore ne pas avoir été associé à la désignation des représentants de sa spécialité et constate qu’aucun généraliste universitaire titulaire n’a été nommé. Il considère que la CSI est ainsi rendue « illégitime ».

Le SML et l’UNOF-CSMF, pourtant membres du collège, s’en sont démarqués. Ils saluent la composition de la CSI qui permet selon eux à la médecine générale d’être représentée aux côtés des autres spécialités.

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L'ordonnance très libérale de la patronne de l'iFRAP pour « sauver la santé »

Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié ne manque pas d'idées. La directrice de la Fondation iFRAP, think tank libéral qui étudie l’efficacité des politiques... 4

Des médecins de Pau pétitionnent contre les pénalités visant les patients « hors parcours »

petition

« Nous demandons un moratoire pour stopper les sanctions financières dont sont victimes les patients ne trouvant pas de médecin traitant. »... 1

Création d'un modèle miniature d'appareil reproducteur féminin

Woodruff Lab

Une équipe de l’université Northwestern (Illinois, États-Unis) a développé un appareil reproducteur féminin miniature, et l'a présenté dans... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter