Indonésie - Bali bénit ses dieux

IndonésieBali bénit ses dieux

22.03.2012

De Denpasar, la capitale, aux villages reculés du mont Batur en passant par Ubud, le rendez-vous des peintres, des routards et de la jet-set, la vie quotidienne balinaise est rythmée par la préparation et la célébration des fêtes, tant d’offrandes parfumées en l’honneur des dieux que l’on ne savoure qu’avec les yeux.

  • Bali, Hubud Garden
  • Bali, Offrandes
  • Bali, rue, couleurs
  • Bali, rue, couleurs, offrandes, enfants

Habillés de leur éternel sourire, les Balinais sont habités par la grâce. Ni les pluies torrentielles ni l’écrasant soleil tropical, rien d’autre d’ailleurs, ne semblent perturber leur constante bonne humeur. Il est vrai que dans cette petite partie d’Indonésie, le plus grand pays musulman au monde, nous sommes dans un fief de la religion hindouiste où l’on enseigne dès le plus jeune âge les principes de la philosophie zen. Un état d’esprit qui a fait des émules bien avant le succès du roman, puis du film « Mange, Prie, Aime » qui se déroule en partie sur l’île de Bali et contribue à relancer la destination sévèrement touchée par le tsunami meurtrier de 2005. Aujourd’hui, on se rue bien sûr vers les idylliques plages du sud et du nord flanquées du fleuron de l’hôtellerie de luxe, mais on y vient surtout pour découvrir, au milieu des rizières aux verts flamboyants, sa vie locale encore très traditionnelle, empreinte de mythes et de coutumes. Première surprise à la sortie de Denpasar, la capitale économique de l’île. La route fourmille de femmes, qui ne se soucient pas des motocyclettes pétaradantes, impeccablement coiffées et maquillées, altières dans leur sarong aux multiples motifs colorés, impassibles, rayonnantes, entourées d’une ribambelle d’enfants tout aussi élégants et joyeux. Sur leur tête, d’improbables couvre-chef constitués de fleurs, de fruits et même de poulet forment des bouquets somptueux. Tous destinés au dieu de tel ou tel temple car chaque jour de l’année est l’occasion d’en vénérer un. Inutile de tenter de retenir le nom des quelque 13 000 temples que recense Bali car ils sont imprononçables sauf peut-être celui de Tanah Lot accroché à son rocher, figure d’Épinal dans la culture balinaise. Retenez simplement que chaque maison a son temple et que chaque village en compte au moins trois. Donc, partout dans les rues ou sur les routes, on s’extasie du raffinement des offrandes préparées dans des feuilles de bananier et déposées devant chaque temple aux parfums d’encens sans cesse ravivés. Au moment des fêtes de la pleine lune, du plus jeune au vétéran du village, chacun se mobilise pour que la fête soit toujours plus belle et grandiose. Ce sont alors moult processions bariolées et animées de chants et de percussions diverses que vous croiserez au détour d’un chemin ou sur la seule route qui conduit à Ubud, pépite artistique et gastronomique de l’île. Ubud, perdue au milieu des rizières, est un pur ravissement. Mélange de tradition avec ses campans typiques de l’architecture balinaise, son marché grouillant d’échoppes en tout genre, ses enseignes du luxe international, ses cafés branchés, son restaurant Mozaic salué comme l’une des meilleures tables du monde et ses galeries d’art que l’on trouve partout dans la ville, Ubud étonne toujours le visiteur. Plus d’un étranger y a posé définitivement ses bagages à l’instar de Walter Spies, peintre et musicologue allemand qui s’y installa en 1927 et cofonda le Pita Maha, la première association des artistes balinais.

Les alentours d’Ubud sont un jardin d’Éden qui suscite les plus douces folies comme ces « Jardins suspendus d’Ubud », véritable prouesse architecturale pour installer en pleine forêt vierge un hôtel sublime avec villas balinaises et piscine privative en pleine communion avec la nature si sauvage. C’est en funiculaire à l’ancienne que l’on circule d’une partie à l’autre de l’hôtel en appréciant à chaque fois la luxuriante végétation. Un bout du monde tout simplement extraordinaire ! Une invitation au calme et à la relaxation prolongée au Spa luxueux et authentique des traditions du bien-être indonésien faisant la part belle aux soins à base de plantes médicinales si prisés en ces lieux. Seuls les cris des singes et le roulement de la rivière au milieu troubleront votre parfaite sérénité.

 

Le bon plan :

 

Forfait : séjour à la carte à Bali.

Immersion de charme, de Jimbaran à Ubud avec Orient-Express Hotels, Trains & Cruises et Kuoni.

Le séjour de 9 jours/6 nuits est à partir de 2 330 € TTC par personne, avec les vols au départ de Paris sur la compagnie Cathay Pacific via Hong Kong, tous les transferts, le séjour de 6 nuits en petit déjeuner et chambre double, dont 3 à l’hôtel Jimbaran Puri Bali en cottage mer et 3 nuits à l’hôtel Ubud Hanging Gardens en chambre Deluxe pool.

www.kuoni.com

Tél. 0.820.300.384

www.orient-express.com

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 21

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter