Deux nouvelles bases de données - Prévoir les effets secondaires et les interactions médicamenteuses

Deux nouvelles bases de donnéesPrévoir les effets secondaires et les interactions médicamenteuses

16.03.2012
Des Californiens ont développé deux nouvelles bases de données – l’une pour les effets secondaires des médicaments (OFFSIDES), l’autre pour les effets secondaires des interactions entre deux médicaments (TWOSIDES) – qui permettent l’identification des cibles thérapeutiques, la prédiction des indications médicamenteuses et la découverte des interactions de classe médicamenteuse.
  • 1331836722332712_IMG_79794_HR.jpg

Les effets secondaires des médicaments demeurent une cause non négligeable de morbidité et de mortalité dans le monde. Bon nombre d’entre eux ne sont pas détectés durant les essais cliniques avant que le médicament soit approuvé pour usage clinique. Fort heureusement, dans le cadre d’une surveillance après la mise sur le marché, diverses institutions maintiennent de larges bases de données qui recueillent...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Les dépassements rétablis à l'hôpital, une « insulte à la démocratie » selon les usagers

depassement

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers) s'offusque de la récente ordonnance rétablissant officiellement les dépassements... Commenter

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter