Tiers payant, forfaits, dépassements encadrés : Hollande creuse son sillon sur la santé

Tiers payant, forfaits, dépassements encadrés : Hollande creuse son sillon sur la santé

14.03.2012
À tout déplacement thématique des favoris de l’élection présidentielle correspondent des propositions ciblées. La visite « santé » dans la Drôme de François Hollande, mardi, à la rencontre de professionnels de terrain, n’a pas échappé à la règle.
  • 1331752990332936_IMG_79784_HR.jpg

Le candidat socialiste a creusé son sillon porteur sur l’accès aux soins (géographique et financier) en reprenant certaines mesures déjà évoquées tout en y ajoutant quelques « trouvailles ».

Aux médecins il a redit qu’il excluait la « contrainte » à l’installation, inopérante à ses yeux. « On ne peut pas dire à un jeune médecin, vous irez vous installer en Corrèze ». Il a confirmé en revanche sa volonté de limiter les conventionnements en secteur II dans les zones surdenses, mesure déjà citée dans son entourage.

En matière de rémunération, il a précisé la « part forfaitaire » qui devra selon lui compléter le paiement à l’acte des médecins généralistes libéraux. Ces forfaits devront inciter au regroupement, favoriser le suivi d’une patientèle, la prévention mais aussi l’installation dans les zones défavorisées. On retrouve ici le discours de MG France.

S’agissant des délais d’accès, François Hollande a réitéré son engagement selon lequel « personne ne devra se trouver à plus de trente minutes d’un centre de soins permettant la prise en charge de l’urgence ». « C’est généralement le cas mais nous devons nous fixer cet objectif ferme », a-t-il précisé citant l’échéance de

« 2015 » pour cette garantie territoriale. Sur les dépassements, l’encadrement se fera « à l’issue d’une négociation » et la limitation se fera « région par région, spécialité par spécialité ».

Enfin, François Hollande a sorti de sa besace une mesure forte nouvelle : la généralisation du tiers payant en secteur I pour combattre le renoncement aux soins (par la dispense d’avance des frais). « Nous devons nous inscrire dans le cadre d’un pacte de confiance avec toutes les professions de santé », a-t-il conclu.

CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
DOMINIQUE M Médecin ou Interne 15.03.2012 à 12h18

« Plus démago, tu meurs... »

Répondre
 
BERNARD S Médecin ou Interne 14.03.2012 à 18h59

« La possibilité d'un 1/3 payant existe de fait sur la part obligatoire avec la nouvelle convention. Pas de généralisation, svp, ni de systématique. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

C à 25 euros : les médecins de Romillé encourent 6 mois de non-prise en charge de leurs cotisations sociales

Romillé

Quatre médecins contestataires de Romillé (Ille-et-Vilaine), qui cotent le C à 25 euros depuis février 2016, ont été entendus hier... 25

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter