Sida : une couverture élevée en ARV protège du VIH

09.03.2012
Des résultats présentés à la CROI (Conference on retroviruses and opportinistic infections) démontrent pour la première fois l’impact positif des antirétroviraux sur l’incidence du VIH dans une communauté, en l’occurence une région rurale du KwaZulu-Natal.
favoritePrint
  • 1331310695331513_IMG_79409_HR.jpg

« CES RÉSULTATS sont extrêmement importants. L’ONUSIDA encourage l’ensemble des pays et des communautés à atteindre une couverture élevée des traitements antirétroviraux, à la fois pour le bien des personnes vivant avec le VIH et pour celui des communautés dans lesquelles vivent ces personnes », s’est réjoui Paul De Lay, directeur exécutif adjoint du Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (ONUSIDA). L’étude réalisée par le Centre des études démographiques et sanitaires apporte de nouvelles preuves en faveur de l’effet positif des traitements antirétroviraux sur la prévention des nouvelles infections à VIH. Elles confirment les résultats de l’étude HPTN052 menés chez des couples sérodifférents pour la plupart hétérosexuels qui montrait qu’un traitement précoce réduisait de 96 % le risque de transmettre le virus au partenaire non infecté.

Réduction de l’incidence.

Cette fois les résultats ont été obtenus à partir des données de surveillance du VIH recueillies depuis 2003 dans une région rurale du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud. Ils montrent que dans les régions où la mise en place des traitements antirétroviraux est importante (supérieure à 30 %), la probabilité pour les personnes non infectées par le VIH de contracter le virus est inférieure de 38 % par rapport aux régions où ces traitements sont moins répandus (moins de 10 %).

Dans la région étudiée, 20 000 personnes vivant avec le VIH avaient accès à un traitement antirétroviral depuis 2004 dans le cadre de soins de santé primaires dispensés par le secteur public. Plus de 16 500 personnes séronégatives vivant dans la région étudiée ont été suivies de 2004 à 2011. Sur la période de l’étude, 1 413 personnes ont été infectées par le VIH, soit un taux d’incidence de 2,6 %.

Ces dernières années, l’Afrique du Sud a élargi les critères d’accès aux traitements antirétroviraux, en permettant aux personnes vivant avec le VIH et dont le taux de CD4 est inférieur à 350 de débuter un traitement antirétroviral, conformément aux recommandations émises en 2010 par l’Organisation mondiale de la santé. « Ces résultats montrent clairement que l’incidence du VIH diminue du fait d’une couverture élevée des traitements antirétroviraux », a déclaré Frank Tanser du Centre des études démographiques et sanitaires en Afrique, à l’Université du KwaZulu-Natal (Afrique du Sud). « C’est la première fois que nous pouvons montrer de tels résultats dans une population. Il s’agit d’une découverte importante qui contribuera à orienter la riposte au sida », a-t-il conclu.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Pour ou contre le tiers payant généralisé ? 19 médecins députés s’expliquent-0
Diaporama

Pour ou contre le tiers payant généralisé ? 19 médecins députés s’expliquent

Le 9 avril, l’Assemblée nationale adoptait l’article 18 de la loi de santé, synonyme de généralisation du tiers payant d’ici à fin 2017. 35 députés participaient au scrutin parmi lesquels 8 médecins (3 votes pour, 5 contre), sur la trentaine de praticiens siègeant dans l’hémicycle. Que pensent-ils de cette disposition censée améliorer l’accès aux soins des Français et à laquelle une majorité de... 19

Comment faire des économies à l’hôpital ? Le mode d’emploi choc d’un think tank libéral

Comment faire des économies à l’hôpital ? Le mode d’emploi choc d’un think tank libéral-1

L’hôpital doit être géré comme une entreprise. La médecine de proximité est libérale, pas hospitalière. C’est à partir de ces deux... 17

L’adhésion à la vaccination repart à la hausse en 2014, des résistances persistent

À la veille de la semaine européenne, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) a révélé les données du Baromèt... 1

Refus du tiers payant, consultations majorées, recours au « DE » : l’UNOF lance à son tour la guérilla

Refus du tiers payant, consultations majorées, recours au « DE » : l’UNOF lance à son tour la guérilla-1

Président de la branche généraliste de la CSMF (UNOF), le Dr Luc Duquesnel a réuni son comité directeur après la fin de l’examen en séance... 6

Pour réduire le déficit de la Sécu, les Français proposent de raboter les tarifs des médecins

Pour réduire le déficit de la Sécu, les Français proposent de raboter les tarifs des médecins-1

La limitation des tarifs des professionnels de santé est la solution préférée de 84 % des Français pour réduire le déficit de... 128

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

loisirs

Festival, Voyage, Restaurant... Retrouvez tous les choix de la rédaction

Consulter