Nicolas Dupont-Aignan : un examen médical conduit par un collège de médecins

Nicolas Dupont-Aignan : un examen médical conduit par un collège de médecins

09.03.2012

« Je ne crois pas en l’idéologie de la transparence », a confié le président de Debout la République, répondant aux questions du « Quotidien » sur la santé du président. En revanche, il s’engage à se soumettre tous les six mois à un examen médical conduit par un collège de médecins assermentés.

  • 1331300374331329_IMG_79353_HR.jpg
LE QUOTIDIEN - La question de la santé du président de la République doit-elle rester un sujet privé ou nécessite-t-elle d’être traitée dans le débat public ?

NICOLAS DUPONT-AIGNAN - Le président de la République est aussi une personne privée et son état de santé fait partie de sa vie privée. Je ne crois pas en l’idéologie de la transparence, il faut garder une certaine mesure dans l’information. En revanche, il est naturel de s’assurer que l’état de santé du président est bien compatible avec l’exercice de ses fonctions.

Quels enseignements tirez-vous des événements survenus à cet égard sous les mandats de Georges Pompidou et de François Mitterrand ?

Dans ces deux cas, les choses sont allées trop loin. Un homme épuisé par la maladie ne peut plus assumer des fonctions aussi lourdes que celles de chef de l’État. C’est ce que l’on constate tous les jours dans la vie courante, cela me semble de bon sens.

Envisagez-vous de prendre personnellement des engagements pour garantir, si vous êtes élu, la transparence au sujet de l’information sur votre santé ?

Je m’engage à ce qu’un examen médical soit pratiqué sur ma personne tous les six mois et vérifie que je dispose bien des capacités à exercer mes fonctions. Cet examen pourra être conduit par un collège de médecins assermentés désignés conjointement par le président de la République, le président du Sénat, le président de l’Assemblée nationale et le président du Conseil constitutionnel. C’est à eux que la conclusion du rapport devra être communiquée.

Pensez-vous que la Constitution soit suffisamment précise pour les cas d’empêchement médical du président ?

L’article 7 me paraît suffisamment précis, dès lors que la procédure que je propose est mise en œuvre.

En tant que candidat, êtes-vous disposé à fournir des informations sur votre état de santé actuel ?

Les conclusions d’un rapport médical assurant que je dispose de la capacité d’assumer les fonctions de président de la République seront publiées prochainement. Sinon, en campagne, je veille sur ma forme comme tout au long de l’année : j’effectue 30 pompes tous les matins au réveil, je fais deux séances hebdomadaires de piscine, je ne bois pas d’alcool et je ne me ressers pas à table.

 CHRISTIAN DELAHAYE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le programme santé de Fillon trouble (aussi) Les Républicains

Fillon

Y a-t-il quelque chose qui cloche dans le programme santé de François Fillon ? Ses très proches jurent que non mais, au sein des... 6

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter