Une nouvelle cible potentielle dans plusieurs cancers

Une nouvelle cible potentielle dans plusieurs cancers

24.02.2012
  • 1330099140327153_IMG_78221_HR.jpg

Une équipe de l’Institut Pasteur et du CNRS (Robert Weil et coll.) montre qu’une protéine (optineurine) est capable de contrôler spécifiquement l’activité d’une enzyme (PLK1) dont le dysfonctionnement est associé au développement de certains cancers. Ce qui en fait une cible thérapeutique potentielle.

La PLK1 est présente à toutes les étapes de la mitose. Son expression est augmentée dans de nombreux cas de cancers (sein, colorectum, estomac, œsophage, pancréas, peau, utérus, larynx, et certains cancers du poumon). On cherche depuis des années à identifier des inhibiteurs spécifiques de PLK1 à des fins thérapeutiques mais les résultats se sont montrés décevants : les molécules proposées ont toutes des effets secondaires importants en raison de leur manque de spécificité.

L’équipe dirigée par Robert Weil montre qu’une protéine déjà connue pour ses propriétés antibactériennes et antivirales, l’optineurine, peut inhiber spécifiquement PLK1. En l’absence d’optineurine, en effet, l’activité de PLK1 n’est plus contrôlée ; il en résulte des anomalies cellulaires importantes : défauts de séparation des chromosomes, cellules à plusieurs noyaux, etc.

Ainsi, l’optineurine apparaît comme un régulateur spécifique de PLK1, ce qui permet d’envisager l’optineurine comme cible thérapeutique potentielle dans le cas de tumeurs associées à une surexpression de PLK1.

David Kachaner et coll. « Molecular Cell », 24 février 2012.

 Dr EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 20

Guérilla tarifaireC à 25 euros : les généralistes contestataires de Romillé traduits en commission paritaire Abonné

Cinq médecins de Romillé (Ille-et-Vilaine) sont convoqués aujourd'hui devant leur caisse primaire, à Rennes, pour avoir facturé leurs... Commenter

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... 3

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter