Crémation refusée en raison d’un surpoids

Crémation refusée en raison d’un surpoids

06.02.2012
  • 1328547636321733_IMG_76988_HR.jpg

Le corps d’une femme de 51 ans, a été refusé en raison de son poids au crématorium de Cornebarrieu, proche de Toulouse, parce que la crémation aurait duré plus longtemps que prévu et aurait perturbé le planning de la journée. La personne décédée avait été déclarée par la famille comme pesant 112 kg mais les services du crématorium ont constaté avant l’incinération qu’elle pesait en fait plus de 130 kg, a raconté à l’AFP le directeur des agences Roc-Eclerc à Toulouse, Thierry Moralès. Soit 189 kg avec le cercueil. « Les contraintes techniques du four nous obligent à suivre une procédure particulière » au-dessus de 170 kg et « il aurait fallu décaler tous les horaires » des crémations de la journée, a expliqué la directrice des pompes funèbres de Toulouse et du crématorium, Karine Bonnin. Elle aurait proposé à la famille d’organiser « une cérémonie le jour même et de différer la crémation au lundi » avec une programmation sur deux horaires consécutifs « comme cela se fait pour les personnes dépassant les 170 kg avec le cercueil ». La famille a finalement décidé d’emporter le corps à Montauban, où une cérémonie et une incinération ont pu avoir lieu dans un crématorium privé.

 Dr L. A. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
07.02.2012 à 14h17

« Qui a dit qu'on avait fait payer plus la famille ? On peut comprendre que, si le processus prend plus de temps que prévu, l'on demande de différer à un autre jour. »

Répondre
 
06.02.2012 à 19h49

« Ha ha ha ! Toujours du fric à faire avec les personnes hors normes. Moi, j'ai payé mon enterrement, réservé ma case, fait procéder à la réduction des corps dans la tombe familiale, etc, etc, etc. SC Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
vieux

Grippe : premières leçons d'une épidémie précoce Abonné

L'arrivée précoce de la grippe a surpris les professionnels de santé et les hôpitaux. Le virus A(H3N2) circulant touche en majorité les personnes âgées. D'aucuns évoquent déjà l'épidémie de l'hiver 2014/2015 où une surmortalité record avait été observée avec un excès de 18 300 décès. Le Pr Bruno Lina estime qu'il ne s'agit pas d'une « réplique de 2014 ». De plus, la souche circulante est une... 2

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 89

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... 1

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter