PIP : Jean-Claude Mas en examen pour « blessures involontaires »

PIP : Jean-Claude Mas en examen pour « blessures involontaires »

27.01.2012
La mise en examen du fondateur de la société Poly Implant Prothese pour « blessures involontaires » est un « soulagement pour l’ensemble des victimes », indique l’avocat de l’Association des femmes porteuses de prothèses PIP, Me Philippe Courtois.
  • 1327685524319330_IMG_76404_HR.jpg

Le Dr Bruno Alfandari, président du Syndicat national de chirurgie plastique, reconstructive et esthétique, se dit également satisfait de cette interpellation même si Jean-Claude Mas est ressorti libre de sa garde à vue. « Pour les patientes, c’est extrêmement important. Ce dont nous avions peur, c’est qu’il parte du territoire. Nous sommes le premier syndicat à avoir déposé plainte contre Jean-Claude Mas, en tant que victime collatérale. Cela va nous permettre d’avoir accès aux pièces du dossier et de déterminer s’il y a des bons implants parmi les prothèses PIP », explique le chirurgien. Placé sous contrôle judiciaire, Jean-Claude Mas devra s’acquitter d’une caution de 100 000 euros et ne pourra pas quitter le territoire français. Il lui est interdit de rencontrer ses anciens salariés.

La juge marseillaise Annaïck Le Goff l’a également placé sous statut de témoin assisté pour le chef « d’homicides involontaires ». Un chef d’inculpation que comprend Me Philippe Courtois « car on a besoin d’expertises pour déterminer le lien de causalité entre le gel et les cancers ».« La juge va nous dire les droits et les obligations des victimes qui pourront désormais faire des demandes d’actes, d’expertises, d’auditions. Nous devenons acteurs du dossier », a-t-il ajouté. « Le point clé de ce dossier, ce sera les expertises. Et je souhaite avec mes clientes que ces expertises nous disent qu’il n’y a pas de lien de causalité » entre les cancers et le gel frelaté. À ce stade, plus de 2 500 plaintes ont été reçues.

STÉPHANIE HASENDAHL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 20

Guérilla tarifaireC à 25 euros : les généralistes contestataires de Romillé traduits en commission paritaire Abonné

Cinq médecins de Romillé (Ille-et-Vilaine) sont convoqués aujourd'hui devant leur caisse primaire, à Rennes, pour avoir facturé leurs... Commenter

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... 3

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 2

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter