AFSSAPS : démission des experts du groupe de travail sur les anti-infectieux

AFSSAPS : démission des experts du groupe de travail sur les anti-infectieux

08.12.2011
La quasi-totalité des experts du groupe de travail sur les anti-infectieux de l’AFSSAPS a présenté le 7 décembre sa démission à Dominique Maraninchi, patron de l’AFSSAPS.
  • 1323363409308712_IMG_73861_HR.jpg

Motif de cette exaspération collective, le refus du Pr Maraninchi de valider et de mettre en ligne l’actualisation des recommandations sur les infections ORL rédigées par le groupe de travail, au prétexte de l’existence de conflits d’intérêt en son sein.

Les membres de ce groupe font valoir qu’ils ont tous été choisis par l’AFSSAPS, que leurs liens d’intérêt ont été déclarés régulièrement et qu’aucun de ces liens n’avait été jugé suffisant pour exclure un des membres du groupe. « Nous ne pouvons accepter que les règles appliquées pour évaluer les conflits d’intérêt aient été changées entre le début de l’élaboration des recommandations et la fin », indiquent-ils dans leur lettre de démission.

Ces experts externes rappellent en outre que le message de ces recommandations sur les infections ORL est de « réduire la consommation d’antibiotiques, et de recommander pour la quasi-totalité des patients de l’amoxicilline ou de l’amoxicilline-acide clavulanique, molécules génériquées depuis plus de dix ans ». Ils voient donc mal comment cette recommandation pourrait être le résultat de conflits d’intérêt.

« Pour l’ensemble de ces raisons, conclut le courrier, nous pensons que votre refus de publier cette recommandation témoigne de votre mépris non seulement pour les experts et leur travail, mais aussi pour la santé publique qui n’est visiblement pas votre priorité ».

Dans sa réponse, le Pr Maraninchi reconnaît que « ces recommandations correspondent sans contexte à un besoin de santé publique ». Mais le patron de l’AFSSAPS confirme qu’il ne peut les publier, du fait des conflits d’intérêt des membres du groupe de travail. « Il ne s’agit pas d’une question de morale, conclut-il, mais d’engagement dans l’indépendance et la responsabilité que doit garantir l’Agence dans ses décisions. »

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
09.12.2011 à 22h21

« La CARMF nous communique chaque année les bénéfices imposables moyens déclarés selon la spécialité. Nous avons tous remarqué combien biologistes et radiologues étaient fort mal lotis. »

Répondre
 
09.12.2011 à 06h43

« Sommes-nous adultes ? Ceci n'est pas une information mais (en l'état) un ragot. Informer consisterait à préciser les raisons exactes de la décision du Pr Maraninchi permettant en outre à chacun de s Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Pollution de l'air : la DGS appelle à la vigilance pour les plus vulnérables

alternee

Alors que l'épisode de pollution de l'air aux particules fines PM10 s'étend sur l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Normandie, le... Commenter

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes

À Reims, la corpo et le CHU déroulent le tapis rouge aux nouveaux internes-1

Le comité des internes de Reims Champagne-Ardenne (CIRC) et le CHU de Reims organisent depuis deux ans une journée pour accueillir les... Commenter

Fils de médecins, Macron défend la « révolution » de la santé  Abonné

MACRON

Plutôt qu'un « catalogue d'espoirs déçus », c'est une « vision, un récit, une volonté » que propose Emmanuel Macron dans son ouvrage «... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter