Bertrand tente de rassurer les libéraux de santé du CNPS

Bertrand tente de rassurer les libéraux de santé du CNPS

07.10.2011
  • 1318001712287571_IMG_68701_HR.jpg

Xavier Bertrand a affirmé, ce vendredi, sa volonté de « rendre la confiance » aux professionnels libéraux de santé. Le ministre de la Santé a débattu pendant deux heures avec les cadres du Centre national des professions de santé (CNPS).

Interpellé par les orthophonistes qui avaient manifesté la veille à Paris pour revendiquer la revalorisation de leur diplôme au niveau du grade de Master (bac + 5), Xavier Bertrand a déclaré qu’il réglerait le problème de toutes les professions concernées le 4 novembre : « Il faut prendre en compte les spécificités de chaque formation pour ne pas donner le sentiment qu’il y a des privilégiés. »

Le ministre de la Santé a renouvelé sa volonté d’aboutir à la création d’un secteur optionnel sur la base du protocole d’accord signé le 15 octobre 2009.

Il a garanti la parité entre les professionnels de santé, d’un côté, et l’État et les caisses, de l’autre, dans le futur dispositif de développement professionnel continu (DPC).

Xavier Bertrand a par ailleurs regretté la lenteur des travaux de la commission de simplification administrative mise en place au début de l’année.

Michel Chassang a salué la décrispation des relations entre le gouvernement et les professions de santé depuis un an. « Sur les 55 propositions que nous avions formulées, 17 ont été retenues », a noté le président du CNPS, citant l’aide au regroupement interprofessionnel, la diversification des modes de rémunération et la réforme du contrat d’amélioration des pratiques individuelles (CAPI).

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
henry m Médecin ou Interne 09.10.2011 à 14h41

« Cinéma. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter