Secteur optionnel, RCP, ASV : à Cannes, Bertrand « le démineur » tente de rassurer les médecins

Secteur optionnel, RCP, ASV : à Cannes, Bertrand « le démineur » tente de rassurer les médecins

26.09.2011
  • 1317039721283305_IMG_67673_HR.jpg

Intervenant pendant plus d’une heure en clôture de l’Université d’été de la CSMF, dimanche à Cannes, le ministre de la Santé Xavier Bertrand s’est employé à rassurer les cadres confédérés sur les différents sujets qui fâchent. Car si le temps n’est plus à l’orage entre le syndicat et le gouvernement (l’an passé, la CSMF avait lancé la mobilisation générale contre la politique « dévastatrice » de Roselyne Bachelot), les chantiers sont loin d’être clos. « Notre impatience grandit au fil des mois », a lancé le président Michel Chassang, président de la CSMF, à Xavier Bertrand.

Le secteur optionnel dans l’impasse ? Xavier Bertrand, une fois de plus, a mis une forte pression sur les complémentaires santé, les exhortant à honorer maintenant leur signature. « Le secteur optionnel n’est pas optionnel », a-t-il osé avant de demander au directeur de l’assurance-maladie d’organiser une réunion de négociation de « la dernière chance au plus tard le 30 septembre ». « J’attends de ceux qui ont dit qu’ils signeraient qu’ils signent », a-t-il martelé. En cas d’échec, « je prendrai mes responsabilités et je ne mettrai pas trois mois à trouver une solution », a-t-il ajouté, évoquant, sans plus de précision, une initiative du Parlement ou du gouvernement. Une des pistes consisterait à inclure le secteur optionnel dans les contrats responsables.

La RCP ? La réforme qui avait été votée (avant d’être censurée par le Conseil constitutionnel) sera bien reprise dans la prochaine loi de finances. « Vous la retrouverez et les décrets d’application s’appliqueront au 1er janvier 2012 », a promis Xavier Bertrand, affirmant que le dispositif de mutualisation apportera « une garantie pour tous les médecins », et pas seulement les spécialités à risques.

L’organisation et la gestion du développement professionnel continu (DPC), dont les médecins redoutent d’être dépossédés ? « J’ai entendu que vous ne vouliez pas d’une gouvernance déséquilibrée. On gardera le meilleur du système conventionnel tout en mariant la logique de la loi HPST », a-t-il affirmé.

Quant à la taxe « FMC » réclamée à l’industrie pharmaceutique (150 millions d’euros via la hausse de la contribution sur le chiffre d’affaires), elle ne viendra pas en lieu et place des fonds conventionnels mais « en plus », a-t-il précisé.

La CCAM clinique ? « Cette question ne peut être occultée », a-t-il observé soulignant l’intérêt des consultations « à haute valeur ajoutée ». Quant au C, « on pourra le faire évoluer dans les années qui viennent, en fonction de nos marges », a-t-il éludé.

Le régime ASV (39 % de la retraite) sera, lui, « sécurisé ». « Je vais m’engager, nous sommes très proches d’un accord global », a-t-il assuré alors qu’un décret doit fixer les paramètres financiers de ce régime de retraite. Sur la démographie enfin, le ministre a redit son attachement à la liberté d’installation. « Si vous y touchez, vous obtenez le contraire, vous cassez définitivement la confiance ».

Xavier Bertrand a-t-il convaincu ? Le discours, assorti de longues digressions sans notes, a recueilli les applaudissements polis des cadres de la CSMF. Mais pas de standing ovation.

CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 4

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 11

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter