Coca fait marche arrière

Coca fait marche arrière

09.09.2011
  • 1315566849278250_IMG_66439_HR.jpg

La taxe sur les boissons à sucres ajoutés a provoqué une si « grande émotion » dans les équipes de Coca-Cola qu’elle a conduit à une « erreur de communication ». Celle qui a entraîné jeudi l’annonce par Coca-Cola France de la suspension d’un investissement de 17 millions d’euros, destiné à moderniser une ligne de production de canettes dans l’usine des Pennes-Mirabeau, dans les Bouches-du-Rhône.

La nouvelle avait fait grand bruit, suscitant une avalanche de critiques à l’égard de la firme : « Une décision regrettable et incompréhensible », selon la ministre du Budget Valérie Pécresse, d’autant que la création de la taxe est « motivée par des considérations de santé publique » ; « incompréhensible » également pour le ministre du Travail et de la Santé Xavier Bertrand, qui a lui-même appelé le PDG de Coca-Cola France ; « un chantage » pour les députés UMP des Bouches-du-Rhône Valérie Boyer et Bernard Reynès...

Le soir même, le président de Coca-Cola Entreprise Europe, Hubert Patricot, démentait donc toute intention de suspendre son investissement en France. Et la venue du président du groupe, John Brock, pour les 40 ans du site des Pennes-Mirabeau, le 19 septembre, n’était plus annulée. Hubert Patricot a néanmoins réaffirmé que Coca-Cola restait « fermement opposé à une taxe qui visite injustement le pouvoir d’achat des Français et qui stigmatise une catégorie de boissons ».

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Malgré de « vives critiques », la FMF décide de rester partenaire de la convention

hamon

Moins d'un an après avoir été signataire surprise de la convention médicale en août, la Fédération des médecins de France (FMF), réunie... 4

Cellules, ADN, exosomes, des indices dans le sang à exploiterComment le matériel tumoral circulant peut révolutionner le cancer Abonné

cancer

La détection du matériel tumoral circulant ouvre de nouvelles perspectives pour une meilleure prise en charge des cancers, plus précoce,... Commenter

Un conflit médical dégénère et jette le discrédit sur un service de dermatologieAccusations publiques, harcèlement : le CHU de Besançon dans la tourmente Abonné

besancon

Ancien chef de service de dermatologie au CHU de Besançon, le Pr Philippe Humbert a dénoncé des maltraitances présumées envers d'anciens... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter