La réforme de la dépendance reportée à 2012

La réforme de la dépendance reportée à 2012

25.08.2011
Promise depuis 2007 par Nicolas Sarkozy, attendue en juillet, repoussée en septembre, la réforme de la dépendance ne verra finalement pas le jour avant le début de 2012, a annoncé le Premier ministre François Fillon mercredi, en présentant le plan d’austérité du gouvernement.
  • 1314287769275241_IMG_65758_HR.jpg

« Traiter ce dossier dans le contexte économique et financier que nous connaissons aujourd’hui, dans l’urgence, ne serait pas responsable », a estimé le Premier ministre, mercredi, devant la presse. « L’adaptation de notre modèle social, c’est une nécessité de long terme, il nous faudra trouver des ressources adaptées, nous devons y travailler encore d’ici au début de l’année 2012 avec tous les acteurs de ce secteur », a-t-il ajouté.

Pourtant, le chantier avait bien avancé courant 2011, sous la responsabilité de la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot. Les 4 groupes de travail mis en place en début d’année avaient rendu leur rapport fin juin et esquissé les orientations qui devaient soutenir la réforme. L’Élysée avait de son côté retenu 4 priorités : l’aide aux départements en difficulté, la modernisation des services à domicile, la maîtrise du reste à charge pesant sur les familles des personnes placées en maisons de retraite médicalisées, et le soutien aux aidants familiaux. Au total, 1 milliard d’euros devait financer cette réforme, que l’État pensait récupérer grâce à l’alignement de la contribution sociale généralisée des retraités sur celle des actifs, l’extension de la journée de solidarité, ou la création d’une taxe de 1 % sur les successions et donations. Des premières mesures d’urgence devaient même figurer dans le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2012, à l’étude à l’automne.

Mais le plan d’austérité balaie ces pistes en réaffectant même certaines ressources, comme la taxation des revenus du patrimoine, à la lutte contre les déficits. Ce qui devait être la réforme phare de la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, promet donc de s’inviter dans les programmes des candidats à l’élection présidentielle. « Il est évident que la dépendance ne sera traitée avant la présidentielle, déclare Henri Sterdyniak, économiste à l’OFCE. La France n’a aucune raison d’annoncer aujourd’hui des dépenses futures qui inquiéteraient les marchés. »

Du côté des associations d’établissements et de services aux personnes dépendantes, 2012 est le dernier report tolérable. « Cette annonce constitue une déception à la hauteur des espoirs suscités par le grand débat national organisé par le gouvernement au printemps dernier », souligne la Fédération nationale avenir et qualité de vie des personnes âgées (FNAQPA), qui représente 350 institutions. La FNAQPA « craint qu’à force de prendre son temps à résoudre les problèmes qui se poseront en 2030, le Gouvernement ne sacrifie les personnes âgées aujourd’hui fragilisées », réagit son directeur, Didier Sapy dans un communiqué, tout en reconnaissant que le contexte économique n’aurait donné lieu qu’à une « réformette ».

Même son de cloche de la part de l’AD-PA, association des directeurs de maisons de retraite et de services à domicile, qui juge « ce nouveau report extrêmement dommageable » : il risque d’entraîner « des suppressions d’emplois dans les services à domicile en fragilité financière et dans les établissements ». Le Synerpa (les maisons de retraite privées) a également manifesté sa « déception ». « C’est une mauvaise nouvelle pour les familles et pour les départements » qui financent l’allocation personnalisée d’autonomie, estime enfin le président de l’Assemblée des départements de France, Claudy Lebreton.

 COLINE GARRÉ
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Plan maladies rares : les associations en appellent aux présidentiables Abonné

accroche evenement

À moins de 2 mois des présidentielles et à 3 mois et demi des législatives, les 210 associations et acteurs de la recherche, rassemblés dans... Commenter

Deux avenants sur l'avantage maternité et la télémédecine soumis à signatureLes « négos » reprennent, la FMF songe à partir Abonné

revel

L'assurance-maladie et les syndicats tenteront de s'accorder, mercredi, sur deux avenants relatifs à l'avantage supplémentaire maternité et... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter