Le maire à vélo réveille la cause des hôpitaux de proximité

Le maire à vélo réveille la cause des hôpitaux de proximité

23.08.2011
En enfourchant son vélo dans le Var pour un périple qui l’a mené à Paris en passant par 15 villes moyennes où des services publics sont menacés, le maire de La Seyne-sur-Mer est devenu le héraut des hôpitaux de proximité.
  • 1314117956275083_IMG_65711_HR.jpg

Une candidate en lice pour la présidentielle s’engageant à geler les fermetures de tous les hôpitaux de proximité, un ministre de la Santé promettant une table ronde locale : au bout de son périple de 950 kilomètres à vélo pour protester contre la fermeture de la maternité de sa ville, le maire socialiste de La Seyne-sur-Mer (Var) a trouvé quelques réponses.

C’est le 16 août au soir que Marc Vuillemot, 53 ans, est arrivé à Paris après avoir fait étape, depuis sa commune, dans 15 villes moyennes où sont menées des luttes pour le maintien de services publics. Au ministère de la Santé, le maire, entouré de membres de son conseil municipal de toutes tendances politiques, a déposé 21 000 pétitions pour le maintien de l’activité de la maternité de La Seyne (1 400 accouchements par an). Réponse de Xavier Bertrand, dans une lettre au député UMP du Var, Jean-Sébastien Vialatte : une table ronde réunissant localement « toutes les parties prenantes » au projet de fermeture (une grande maternité créée au sein du nouvel hôpital public Sainte-Musse de Toulon doit absorber les unités moyennes existantes de Toulon et de La Seyne) va être organisée sous l’égide de l’agence régionale de santé (ARS) de PACA.

Le maire cycliste ira bien sûr à ce rendez-vous au cours duquel il entend faire valoir des arguments d’aménagement du territoire (si La Seyne-sur-Mer et Toulon sont distantes d’une dizaine de kilomètres, les accès routiers dans ces deux villes sont connus pour être particulièrement difficiles).

En visite le 17 août à La Seyne-sur-Mer, Ségolène Royal, candidate à la primaire PS, n’a pas fait de détail dans son discours. « La maternité doit être maintenue, a-t-elle dit. Je n’accepte pas les déserts médicaux qui coûtent beaucoup plus cher. Je sauverai les hôpitaux de proximité menacés de fermeture. » Constatant que les fermetures d’hôpitaux se multiplient, Ségolène Royal a crié au « désordre sanitaire ».

Selon la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, la France compte aujourd’hui 540 maternités contre 1 379 en 1975.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... Commenter

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 47

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter