Un nouveau PNNS et un plan obésité lancés aujourd’hui

Un nouveau PNNS et un plan obésité lancés aujourd’hui

20.07.2011
Présenté en Conseil des ministres par la secrétaire d’État à la santé, Nora Berra, le nouveau programme national nutrition santé est officiellement lancé. Les grands axes du PNNS 2011-2015 complété par le plan de lutte contre l’obésité 2010-2013 sont disponibles sur le site du ministère de la santé (www.sante.gouv.fr).
  • 1311180073272678_IMG_65234_HR.jpg

Le PNNS 3 fait suite au programme national nutrition santé mis en œuvre en 2001 et prolongé en 2006. Plusieurs objectifs du PNNS 1 et 2 ont été partiellement ou totalement accomplis, comme la réduction de la prévalence du surpoids et de l’obésité chez l’enfant, la réduction de la consommation de sel ou de sucre, l’augmentation de la consommation de fruits chez l’adulte. Toutefois, un rapport de l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales) et du conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux, soulignait en mai 2010 que la reconduction du PNNS 2 en l’état « n’était pas souhaitable ».

Le président de la République a par ailleurs souhaité la formalisation d’un plan Obésité (PO) pour la France afin d’amplifier l’action du PNNS en mettant l’accent sur les personnes atteintes d’obésité « dont la prévalence, stabilisée chez l’enfant, est passée chez l’adulte de 8,5 % en 1999 à 15 % en 2010 », a souligné Nora Berra. Le Pr Arnaud Basdevant, chef du service de nutrition à la Pitié-Salpêtrière (Paris) était chargé de piloter ce volet du plan.

Le nouveau PNNS a fait l’objet d’une large concertation avec 4 réunions du comité d’élaboration placé sous la présidence du Pr Dominique Turck auxquels ont participé les Prs Basdevant et Serge Hercberg (président du PNNS) ainsi que des représentants de plusieurs ministères impliqués (éducation nationale, sports, consommation, cohésion sociale, enseignement supérieur et recherche) ainsi que des représentants des agences sanitaires. Le comité a ainsi pu examiner les propositions issues des consultations organisées entre les mois de juin et novembre 2010 et qui ont été présentés lors d’un colloque réunissant près de 400 professionnels le 15 novembre 2010 à Paris. Le document s’appuie en particulier sur les propositions de 31 sociétés savantes coordonnées par la Société française de santé (SFSP).

Contre la communication trompeuse.

Les objectifs du PNNS 3, au nombre de quatre, ont été fixés par le Haut Conseil de la santé publique : réduire l’obésité et le surpoids (stabiliser la prévalence de l’obésité chez l’adulte, la diminuer chez l’enfant – réduire le surpoids chez l’enfant et chez l’adulte) ; augmenter l’activité physique et diminuer la sédentarité à tous les âges ; améliorer les pratiques alimentaires et les apports nutritionnels, notamment chez les populations à risque ; réduire la prévalence des pathologies nutritionnelles.

Pour atteindre ces objectifs, quatre grands axes ont été définis pour un total de vingt et une mesures parmi lesquelles la réduction de la consommation de sel en 5 ans à 8 g/j chez les hommes et 6,5 g/l chez les femmes et les enfants, l’amélioration du statut en folates des femmes en âge de procréer ou la promotion de l’allaitement maternel. Des mesures sont aussi prévues pour la prévention, le dépistage et la prise en charge de la dénutrition, notamment le dépistage en médecine ambulatoire.

Le plan Obésité prévu pour trois ans comporte aussi quatre volets : l’amélioration de l’offre de soins et la promotion du dépistage chez les enfants et les adultes, la promotion de l’activité physique en milieu scolaire, le développement d’actions en direction des personnes défavorisées et la lutte contre les discriminations, notamment dans le système de soins, ainsi que le développement de la recherche. Le plan vise aussi à protéger le consommateur contre la communication trompeuse. L’avis du Conseil national de la consommation sera notamment recueilli sur cette thématique.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Le programme santé de Fillon trouble (aussi) Les Républicains

Fillon

Y a-t-il quelque chose qui cloche dans le programme santé de François Fillon ? Ses très proches jurent que non mais, au sein des... 6

Bisphénol A, PCB... les femmes enceintes très exposées en France

femme enceinte exposition perturbateur endocrinien

Plus de 70 % de taux d'exposition au bisphénol A, 99,6 % d'exposition à au moins un phtalate, 100 % d'exposition aux pyréthrinoïdes... les... Commenter

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?

Touraine veut-elle imposer un proche à la direction de Gustave-Roussy ?-1

Un membre du cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine est pressenti au poste de directeur général adjoint du prestigieux centre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter