Grippe saisonnière : 18,5 millions de personnes à vacciner dès l’automne

Grippe saisonnière : 18,5 millions de personnes à vacciner dès l’automne

28.06.2011
Pour 2011-2012, les recommandations vaccinales sont élargies et concernent désormais 18,5 millions de personnes, soit 6 millions de plus qu’en 2010-2011.
  • 1309276548267393_IMG_64138_HR.jpg

« L’ÉPIDÉMIE 2010-2011 a été d’intensité modérée », a indiqué le Pr Bruno Lina, président du conseil scientifique du Groupe d’expertise et d’information sur la grippe (GEIG), en présentant ce mardi le bilan de la saison grippale 2010-2011 et les recommandations pour le prochain hiver. Au cours des 9 semaines d’épidémie, du 20 décembre 2010 au 20 février 2011, 2,2 millions de personnes ont consulté pour un syndrome grippal, soit une estimation de 7 millions de personnes infectées au cours de la saison. Le vaccin saisonnier de la saison 2011-2012 sera identique à celui de la saison dernière, conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Il sera disponible en pharmacie dès l’automne.

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a élargi les recommandations vaccinales à de nouvelles populations. Elles concernent désormais toute personne souffrant d’une pathologie chronique, pulmonaire, cardiaque ou présentant une immunosuppression. Toutes les formes d’atteinte respiratoire sont concernées que le patient soit en ALD ou non. Pour les pathologies cardiaques, les patients traités pour troubles du rythme sont concernés, de même que ceux présentant une pathologie coronarienne (angor). Concernant les déficits immunitaires, la recommandation vaccinale est étendue à tous les sujets immunodéprimés : ont été intégrés les patients présentant un cancer, une pathologie hématologique, une maladie inflammatoire, une maladie auto-immune et ceux recevant un traitement immunosuppresseur pour une transplantation. Quant aux diabétiques (type 1 et type 2), ils devraient tous être vaccinés, y compris ceux qui sont équilibrés par le régime seul.

Comme en 2010-2011, les recommandations concernent les personnes âgées de 65 ans et plus et tous les sujets souffrant de ces pathologies chroniques s’ils sont âgés de plus de 6 mois, y compris les femmes enceintes, de même que les personnes séjournant dans un établissement de soins de suite ou dans un établissement médico-social d’hébergement, quel que soit l’âge.

Une large place est faite à la « stratégie du cocooning ». La vaccination est recommandée pour l’entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave. Elle est aussi recommandée pour les professionnels de santé et pour tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des sujets à risque de grippe sévère. Le personnel naviguant et celui de l’industrie des voyages accompagnant les groupes de voyageurs (guides) doivent aussi bénéficier de la vaccination.

Recul de la vaccination.

Le nombre de personnes à risque représente désormais 18,5 millions au lieu de 12,5 millions de personnes ciblées lors de la saison 2010-2011, soit 6 millions de plus. « L’objectif de 75 % de personnes vaccinées reste prioritaire », a insisté le Pr Lina. Un objectif qui est loin d’avoir été atteint en 2010-2011 : « Nous sommes en net recul. Avec une baisse de 15 à 18 % du taux de vaccination, nous sommes retombés au taux d’il y a dix ans et il va falloir refaire le chemin inverse. »

Pour inciter les personnes à se faire vacciner, plusieurs dispositifs ont été mis en place, comme la possibilité de se faire vacciner par une infirmière ou un infirmier pour tous les patients présentant une pathologie chronique, sauf les femmes enceintes. Une nouvelle procédure va être introduite : les médecins traitants et les médecins hospitaliers pourront prescrire la vaccination grippale aux personnes éligibles qui n’ont pas été identifiées par l’Assurance-maladie.

Enfin, « les médecins généralistes devront être au cœur de la stratégie vaccinale. Car ce sont eux qui peuvent identifier les personnes à risque, expliquer l’intérêt de la vaccination et emporter l’adhésion », insiste le Pr Lina.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 12

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter