L’hypertension artérielle sévère supprimée de la liste des ALD pour les nouveaux patients

L’hypertension artérielle sévère supprimée de la liste des ALD pour les nouveaux patients

27.06.2011
  • 1309187459266910_IMG_64001_HR.jpg

Un décret publié au Journal officiel du 26 juin prévoit de supprimer « l’hypertension artérielle sévère » de la liste des affections de longue durée (ALD), permettant de bénéficier de l’exonération du ticket modérateur pour les soins liés au traitement de cette affection.

Le préambule du décret explique que l’HTA sévère est la « seule ALD à constituer un facteur de risque (cardio-vasculaire) et non une pathologie avérée ». Le texte précise que cette suppression sera sans incidence sur les exonérations en cours au titre de l’HTA (jusqu’au terme de leur validité) et n’aura d’effets que pour l’avenir. Un deuxième décret, publié le même jour, permet le renouvellement de ces exonérations dans les mêmes conditions qu’actuellement pour les assurés en ALD avant l’entrée en vigueur de cette réglementation.

Cette décision de suppression, très controversée, était prévue dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2011 et doit permettre une économie de 20 millions d’euros. Selon les chiffres de la CNAM, sur les 7 millions de personnes traitées pour HTA (7 millions de personnes), seule une petite minorité (344 000 personnes) est prise en charge à 100 %.

C. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 10 Commentaires
 
28.06.2011 à 17h42

« Alors que l'on cherche à faire des miettes d'économie sur des pathologies qui, sans traitement immédiat et sans traitement de prévention, vont coûter très cher, une ancienne ministre qui, à elle seu Lire la suite

Répondre
 
28.06.2011 à 16h08

« Les critiques vont bon train, mais personne ne propose jamais rien pour économiser les deniers publics et limiter les déficits ! »

Répondre
 
28.06.2011 à 09h47

« La sanction tombera dans dix mois ! »

Répondre
 
28.06.2011 à 00h04

« L'agent Xb les accumule : les médicaments pour traiter une cause de maladie ne seront donc plus pris en ALD, quid alors des AVK, des hypolipémiants, etc. ? Vivement une médecine sans malades, sans m Lire la suite

Répondre
 
27.06.2011 à 23h57

« Et si l'on supprimait également l'angor qui constitue un risque d'IDM mais ne constitue pas une pathologie avérée... »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

Attentats, situation exceptionnelle : en Bourgogne-Franche-Comté, les médecins libéraux s’organisent

blondet

L’URPS médecins libéraux Bourgogne-Franche-Comté organise ce vendredi, à Beaune, une soirée d’information pour présenter à la profession et... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter