Un ciel truffé de pollens de graminées

Un ciel truffé de pollens de graminées

03.06.2011
« Les pollens de graminées continuent d’envahir le ciel de la France : le risque allergique est élevé sur une très grande partie du territoire », indique le RNSA (Réseau national de surveillance aérobiologique). « Seule la région méditerranéenne est légèrement épargnée avec un risque allergique moyen. »
  • 1307103729260308_IMG_62351_HR.jpg

Malgré les averses prévues pour le début de la semaine prochaine, poursuit le bulletin du RNSA, les pollens de graminées devraient continuer de gêner les allergiques en profitant de la moindre éclaircie.

Quant à la région méditerranéenne, elle subit les assauts de plusieurs pollens : outre les pollens de graminées, les pollens d’olivier, de pariétaire et de chêne sont très présents et pourront provoquer un risque allergique moyen.

Les quantités de pollens de graminées devraient diminuer dans les semaines à venir, prévoit le RNSA.

La semaine dernière, la situation était la suivante.

Nord

Taxon dominant partout : les graminées, avec un risque allergique élevé partout sauf à Rouen et Saint-Omer (risque moyen). Deuxième taxon partout : les urticacées. À noter, l’apparition de pollens de sureau sur de nombreux sites.

Ouest

Les graminées dominent là aussi partout, avec des urticacées en deuxième position sur la plupart des sites. À noter, un risque allergique à 5/5 (très élevé) à Angers et Cholet et à 4/5 (élevé) à Bourges, La Roche-sur-Yon, La Rochelle, Nantes, Niort, Orléans, Poitiers, Pontivy et Rennes, et moyen ailleurs. Les données du Mans et de Tours ne sont pas connues.

Centre-Est

Le tableau, là aussi, est dominé partout par les graminées qui sont suivies presque partout par les urticacées. Le risque allergique est très élevé sur de nombreux sites : Aurillac, Chalon-sur-Saône, Montluçon, Nevers et Vichy. À noter que les données pour Dijon ne sont pas connues.

Rhône-Alpes

Très nette domination des graminées là aussi, responsables d’un risque allergique très élevé à Bourg-en-Bresse et Roussillon et élevé à Annecy, Chambéry, Lyon et Saint-Étienne. À noter que les données concernant le site de Genas ne sont pas connues.

Sud-Ouest

Toujours le même tableau avec les graminées en tête partout. Et un risque allergique élevé à Agen, Bassens, Castres, Perpignan et Toulouse.

Méditerranée

Là, le tableau change. Oliviers, graminées, pariétaires et chênes se partagent le territoire. Avec un risque allergique élevé à Avignon (graminées), Nice (olivier), Gap, Marseille, Montpellier et Nîmes.

> Dr EMMANUEL DE VIEL
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étude remet en cause les bénéfices d'une baisse de la consommation de sel sur la pression artérielle

sel

Une étude s’élève contre l’idée qu’un régime pauvre en sodium permettrait de faire baisser la pression artérielle (PA). Présentée ce mardi... 2

Un maire cabotin prêt à ériger une statue à celui qui trouvera un médecin à sa commune

sculpteur

Maire d'Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), Jean-François Pagès cherche désespérément un successeur au généraliste de sa commune de 1 500... 7

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter