Remise du prix Galien 2011 à l’Académie de médecine

Remise du prix Galien 2011 à l’Académie de médecine

26.05.2011

Les trois lauréats du prix Galien ont reçu leur distinction des mains de la ministre de la Recherche Valérie Pécresse, en présence du fondateur du prix, Roland Mehl, de la secrétaire générale Florence Mehl, du président du jury, le Pr Charles Caulin, et du PDG du « Quotidien du médecin » et du « Quotidien du pharmacien », partenaires de l’événement, le Dr Gérard Kouchner.

  • 1306424652258550_IMG_61930_HR.jpg

« Nous avons aujourd’hui un très bel échantillon de ce qui fait la réputation de l’industrie pharmaceutique et de ses chercheurs : des produits sophistiqués de haute technologie contre des maladies graves, et/ou rares, j’en suis personnellement très fier », a déclaré Gérard Kouchner en félicitant les lauréats du prix Galien. Une récompense opportune alors que l’industrie pharmaceutique vient de traverser des temps difficiles : « Un certain nombre de professions qui sont l’honneur de notre pays, industriels, chercheurs, médecins, journalistes, ont été mises en cause. Elles ont fait l’objet d’attaques diverses, parfois justifiées, souvent injustes », a souligné le médecin infectiologue et directeur du « Quotidien »

Les trois produits récompensés lors de la 42e édition du prix Galien représentent en effet des innovations thérapeutiques cruciales. « Durant cette année, avec notre vice-présidente, Monique Adolphe, nous nous sommes constamment focalisés sur l’intérêt thérapeutique des médicaments, c’est-à-dire l’intérêt pour le malade », a précisé le Pr Charles Caulin, président du jury.

Lauréat dans la catégorie « Médicaments réservés en thérapeutique hospitalière », le tocilizumab (RoActemra) est la première des biothérapies récompensées par le prix Galien, en raison de son approche thérapeutique innovante pour les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Elle est le fruit de la collaboration entre le laboratoire japonais Chugai et le français Roche, qui a développé les différentes études nécessaires à l’octroi de l’AMM en Europe, obtenue en janvier 2009 avant mise sur le marché en décembre 2009. « Ce prix est la reconnaissance de notre engagement total et constant dans la recherche de thérapeutiques innovantes, et également du partenariat entre Roche et Chugai : quand on connaît la sévérité de cette maladie, c’est un espoir supplémentaire pour les patients », a souligné Alain Clergeot, président de Chugai Pharma France, qui a par ailleurs dédié cette récompense à ses collègues japonais. « Il y a des enfants qui ne peuvent pas vivre au quotidien avec leurs amis, grâce à ce médicament on leur apporte une solution », a complété Sophie Kornowski-Bonnet, présidente de Roche France.

Le Clottafact, premier fibrinogène humain à obtenir son AMM en France, a remporté le prix des Médicaments destiné aux maladies rares. « Cela montre qu’un laboratoire de taille modeste, français de surcroît, et public, est innovant », s’est félicité Christian Béchon, directeur de LFB.

Enfin, l’Ixiaro, premier vaccin contre l’encéphalite japonaise, disponible uniquement dans les centres de vaccination internationale, a été récompensé, alors qu’il n’entrait pas dans les catégories classiques du règlement du prix Galien. « Aucun traitement n’existe actuellement contre cette maladie méconnue et imprévisible qui s’étend au sud-est du monde. La vaccination est la meilleure protection, et c’est le résultat de dix ans d’efforts soutenus, grâce à une étroite collaboration entre le secteur privé et public », a expliqué le directeur de Novartis Vaccines, Fakhredine Shadman, dans son discours de remerciement.

Plaidoyer pour la recherche française.

La secrétaire d’État chargée de la Santé Nora Berra a salué « 3 innovations thérapeutiques majeures », « fruits d’une recherche de haut niveau associant le secteur public et privé qui doit encourager le décloisonnement : si la recherche peut avoir un point de départ français, elle s’inscrit dans une démarche globale, transversale et de fait internationale, pour accéder plus vite à l’innovation et aux soins ».

Présente pour la cinquième fois, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a pour sa part loué un prix « utile et nécessaire à une époque où le progrès scientifique est parfois remis en cause : c’est une juste reconnaissance ». La ministre a salué une « industrie pharmaceutique particulièrement dynamique qui fait de notre pays le premier producteur européen et le 3e exportateur mondial de médicaments ». « Je rappelle l’importance qu’il y a à soutenir la recherche partenariale, toutes les forces doivent se mobiliser, qu’elles soient publiques ou privés, scientifiques et industrielles », a-t-elle conclu.

player par defaut pour jouer une video standalone

> COLINE GARRÉ  
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Régime complémentaire et ASV : la retraite « en temps choisi » applicable dès 2017 !

CARMF Médecin retraite

Tout vient à point… Après l'échec en 2014 d'un premier projet de « retraite à la carte » (une réforme du seul régime complémentaire... 1

Contraception Essure : après le lancement d'une action judiciaire, le CNGOF appelle à un recueil fiable des données

Essure

Les micro-implants tubaires Essure de contraception définitive font l'objet d'une première action en justice en France contre le fabricant... Commenter

« Bref, je suis interne d’ortho », la parodie d’un étudiant visionnée près de 400 000 fois

En bref Interne en ortho

Rémi di Francia n’en revient pas. Sa vidéo parodique sur l'internat diffusée le 16 novembre dernier rencontre un énorme succès sur les... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter