« Playmobil et sacs à main » : la CSMF fait condamner Christian Saout

« Playmobil et sacs à main » : la CSMF fait condamner Christian Saout

19.05.2011
  • 1305814073256296_IMG_61391_HR.jpg

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) annonce ce jeudi avoir obtenu gain de cause contre le président du CISS (associations de patients), Christian Saout, qu’elle avait fait assigner devant le tribunal de grande instance de Paris à la suite de propos tenus sur l’antenne de France-Info le 10 février 2010.

« Les médecins ont eu une dotation financière pour leur équipement électronique. Ils en ont manifestement fait autre chose : acheter des sacs à main à leur épouse ou des Playmobil pour leurs enfants. Je ne sais pas ce qu’ils ont fait avec, mais ce n’est pas normal que chacun ne prenne pas part à la réduction du déficit de l’assurance-maladie » : ces paroles, à l’époque, avaient fait grand bruit, les médecins appréciant peu d’être accusés par le patron du CISS de détournement des aides à l’informatisation.

Estimant que « l’honneur » de la profession était en jeu, la CSMF voit aboutir son action en justice : le TGI a condamné Christian Saout à régler au syndicat 1 euro de dommages et intérêts.

Dans un communiqué la CSMF « se réjouit de ce jugement (...) qui donnera à réfléchir aux détracteurs de la médecine libérale qui pourraient se laisser aller à de tels dérapages ».

 K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
21.05.2011 à 10h22

« Le problème est que les propos condamnés ont eu bien plus de retentissements que la condamnation de ces propos. Le discours sous-jacent : "le revenu médical est excessif, parasite les compte sociaux Lire la suite

Répondre
 
20.05.2011 à 11h39

« Il est bien anachronique ce personnage pour omettre que l'ONDAM a été tenu en 2010 en soins de ville, ce qui laisserait supposer que le politique en soit satisfait. Mais le politique joue avec les % Lire la suite

Répondre
 
19.05.2011 à 22h14

« Faire un procès pour un euro, ridicule, comme le personnage dont on aimerait par ailleurs connaître les "indemnités" qu'il touche comme président du CISS. »

Répondre
 
19.05.2011 à 19h29

« Les médecins, étant malgré tout bons princes et non rancuniers, devraient offrir à M. et Mme Saout un sac à main rempli de Playmobil, en précisant "acheté avec nos deniers personnels".»

Répondre
 
19.05.2011 à 19h08

« Avec 1 euro, il va récidiver ce nanti de l' État… »

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Accès aux soins : l'Ordre inventorie « les solutions qui marchent » Abonné

maison de santé

Maisons ou pôles de santé, terrains de stage libéraux, groupements de coopération sanitaire attractifs, initiatives en tout genre : nos... 5

Santé, assurance-maladie : Fillon ripoline son projet, ce qu'il faut retenir

fillon

Après le remède de cheval, la méthode douce ? Accusé par ses adversaires de vouloir privatiser la Sécurité sociale, François Fillon a... 2

À la faculté de médecine Saint-Antoine, des vidéos pour sensibiliser les futurs médecins à l'empathie

saint antoine

Mettre en scène les consultations chez un généraliste pour sensibiliser les futurs praticiens à la relation médecin-patient, c'est... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter