Mediator : après le cafouillage du week-end, Bertrand rassure et consulte

Mediator : après le cafouillage du week-end, Bertrand rassure et consulte

09.05.2011
Le ministre de la Santé a assuré dimanche soir que les médecins ne seront pas mis à contribution pour l’indemnisation des victimes du Mediator, même en cas de prescription hors AMM. La veille, « Le Figaro » annonçait le contraire.
  • 1304956218253034_IMG_60562_HR.jpg

XAVIER BERTRAND a indiqué dimanche sur France 5 que « les médecins ne seront pas les payeurs » dans l’indemnisation des victimes du Mediator, mettant en cause une information publiée samedi par « le Figaro », à l’origine d’une polémique alimentée par… ses propres services.

À l’origine de l’article en question : des « documents préparatoires » au texte créant le fonds public d’indemnisation des victimes du Mediator, qui doit être présenté mercredi en conseil des ministres. Dans les colonnes du « Figaro », une source anonyme « qui a participé à la rédaction du texte » assurait que « les payeurs seront soit le laboratoire Servier, soit les médecins qui ont prescrit le Mediator hors des indications reconnues ».

Dans la foulée de cet article, les services du ministère de la Santé ont inquiété la profession en confirmant dès samedi soir que les médecins pourraient être appelés à « rentrer dans la procédure » d’indemnisation des victimes du Mediator. « Les médecins pourront être amenés à participer à l’indemnisation des victimes s’il est établi après expertise médicale qu’ils ont une part de responsabilité », avait alors fait valoir le ministère. Un point de vue contesté le lendemain par… le ministre : « Mettre sur un même plan le laboratoire Servier et les médecins, c’est n’importe quoi, c’est ahurissant », a déclaré Xavier Bertrand sur France 5.

Entre-temps, la possible mise en cause des médecins avait provoqué une réaction immédiate des syndicats médicaux. « Je trouve cela particulièrement scandaleux que l’on cherche des boucs émissaires dans cette affaire à travers les médecins prescripteurs », s’indignait sur « Europe 1 » le Dr Claude Leicher, président de MG-France, tandis que le Dr Michel Chassang, président de la CSMF, jugeait « complètement grotesque » cette « accusation directe des médecins ».

Finalement, dimanche soir, Xavier Bertrand a tranché ainsi : après examen du dossier, a-t-il dit, et s’il y a « préjudice » (valvulopathies mais aussi d’autres cas, comme l’« hypertension artérielle pulmonaire »), « l’ONIAM [Office national d’indemnisation des accidents médicaux, NDLR] se retourne contre le laboratoire Servier. Point. Parce que c’est lui qui justement a produit le Mediator. Et l’ONIAM ne va pas chercher la responsabilité d’un médecin ».

À ce stade, le ministre poursuit toutefois ses consultations des acteurs du dossier pour fixer précisément les modalités de fonctionnement du fonds d’indemnisation – il discute ce lundi soir avec les associations de patients. Il faudra donc attendre mercredi pour connaître le sort finalement réservé aux médecins dans la procédure.

K. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
10.05.2011 à 13h13

« Les médecins qui prescrivent un médicament hors AMM, donc hors des indications ayant justifié du bien-fondé de la mise sur le marché d'une molécule, n'ont donc aucune responsabilité en cas de problè Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 16

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... 3

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 2

La CSMF réclame une loi de santé rectificative et détaille son projet politique

ortiz

À un mois du premier tour de la présidentielle, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a placé le futur président de la Rép... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter