850 millions pour six Instituts hospitalo-universitaires

850 millions pour six Instituts hospitalo-universitaires

30.03.2011
Les ministres de la Recherche et de la Santé, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, ont communiqué mercredi la liste des six Instituts hospitalo-universitaire (IHU) qui seront financés par les investissements d’avenir à hauteur de 850 millions d’euros.
  • 1301502649241463_IMG_57769_HR.jpg

LES HEUREUX élus sont : l’institut des maladies génétiques (Imagine, hôpital Necker-Enfants malades, Paris), l’institut de chirurgie mini-invasive guidée par l’image (MIX-Surg, Strasbourg), l’IHU en maladies infectieuses (POLMIT, Marseille), l’institut de rythmologie et modélisation cardiaque (LIRYC, Bordeaux), l’institut de cardiologie-métabolisme-nutrition (ICAN, hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris) et l’institut de neurosciences translationnelles de Paris (IHU-A-ICM, hôpital de la Pitié-Salpêtrière). Ces IHU associeront, autour d’une spécialité, une université, un établissement de santé et une structure de recherche. Ils doivent permettre de renforcer « le transfert des connaissances vers la pratique médicale et le développement de produits de santé innovants », indique le ministère de la Recherche.

« Avec ces IHU, nous avons misé sur l’excellence », déclare Valérie Pécresse. « Excellence scientifique pour rassembler autour d’une même pathologie les meilleures équipes françaises tout en attirant les talents du monde entier. Excellence en matière de soins, car c’est la recherche translationnelle qui est au cœur de l’IHU pour assurer une recherche clinique de haut niveau au chevet du malade et développer à grande échelle les thérapies innovantes », poursuit la ministre. « L’ensemble de ces projets auront des retombées concrètes pour les patients », souligne Xavier Bertrand.

Lot de consolation.

Dix-neuf dossiers ont été reçus dans le cadre de l’appel à projet IHU lancé en juillet dernier. Un jury international présidé par le Pr Richard Frackowiak (directeur du service de neurologie à l’Université de Lausanne) a eu la charge de départager les candidats. Soulignant la qualité des 19 projets, Valérie Pécresse a annoncé l’octroi d’une enveloppe globale de 35 millions d’euros pour soutenir les axes jugés les plus prometteurs de six autres dossiers : l’institut de médecine personnalisée du cancer (IHU-Cancer, Institut Gustave-Roussy, Villejuif), l’institut Saint-Louis (SLI, hôpital Saint-Louis, Paris), l’IHU cerveau & santé mentale (CESAME, Lyon), le projet protection et remplacement des organes (OPERA, Lyon), le centre européen des sciences de la transplantation et d’immunothérapie (TSI-IHU, Nantes) et le projet Handicap Médical Excellence (HandiMedEx, hôpital Raymond-Poincaré, Garches).

DAVID BILHAUT
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Parité dans les Ordres : une ordonnance précise la posologie, un défi pour le CNOM

ordre

Une ordonnance publiée ce 17 février au « Journal officiel » précise les dispositions législatives adoptées depuis un peu plus deux ans,... 15

L’espoir de la vitamine B3 (nicotinamide) dans le glaucome, un effet neuroprotecteur remarquable chez la souris

glaucome

« Tous les traitements du glaucome approuvés à ce jour reposent sur l’abaissement de la pression intra-oculaire. Notre étude montre que le n... Commenter

Décès de patientes traitées par docétaxel, le générique du laboratoire Accord dans le collimateur

ansm

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) informe, dans un courrier adressé aux professionnels de santé,... 30

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter