Négociations conventionnelles : bientôt les trois coups

Négociations conventionnelles : bientôt les trois coups

15.03.2011
  • 1300208297236832_IMG_56501_HR.jpg

Le démarrage des négociations conventionnelles se rapproche à grands pas. Jeudi 17 mars, le conseil de l’Union nationale des caisses nationales d’assurance-maladie (UNCAM), où siègent les partenaires sociaux, arrêtera les orientations de négociation avec les syndicats représentatifs des médecins libéraux (CSMF, SML, MG-France, FMF, Le BLOC). Fort de ce mandat, le directeur de l’assurance-maladie, Frédéric van Roekeghem, pourra ouvrir officiellement ce nouveau « round » qui aboutira à la conclusion de la nouvelle convention médicale.

Rédigé par la direction de l’assurance-maladie, un document de quatorze pages, qui sera examiné le 17 mars en conseil, rappelle le contexte (juridique, législatif et économique) de cette négociation avec les médecins et établit plusieurs objectifs, eux-mêmes détaillés : le renforcement de l’égalité d’accès à des soins de qualité (meilleure répartition des médecins, accès à la prévention et aux soins, tiers payant social, adaptation des avantages sociaux en contrepartie des tarifs opposables, création d’un nouveau secteur optionnel) ; la qualité des pratiques médicales (prise en charge des pathologies lourdes sur la base de référentiels, promotion de l’exercice coopératif, développement professionnel continu) ; l’accroissement de l’efficience de la prise en charge des patients (maîtrise médicalisée, aménagement du parcours de soins, nouveaux modes de prise en charge) ; la poursuite de la démarche de simplification (téléservices, relation avec les caisses) ; enfin la rénovation des modes de rémunération des médecins (selon une structure à trois niveaux - forfaits, rémunération à l’acte, paiement lié à l’atteinte d’objectifs). Enfin, le document souhaite qu’une « attention particulière » soit portée à la revalorisation des actes cliniques. « L’effort pourra privilégier les consultations dont l’utilité est particulièrement avérée (...) - maladie d’Alzheimer, risque de décompensation », peut-on lire.

Plus de précision dans notre édition de jeudi 17 mars.

 CYRILLE DUPUIS
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
15.03.2011 à 18h47

« Les négociations s'ouvrent avec plus d'un an de retard et un lourd passif de reproches à adresser aux caisses ; les médecins sont astreints à respecter les termes d'un accord bafoué et signé en 2005 Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

La santé dans l'élection présidentielle : retour sur les « tops » et les « flops »

élysée

« Focaliser le remboursement des soins par le régime obligatoire sur les affections graves et de longue durée », et « renvoyer le reste aux... Commenter

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... Commenter

Présidentielle 2017 : le comparatif des programmes santé

Présidentielle 2017 : le comparatif des programmes santé-1

Demandez le programme ! À l'approche du premier tour de l'élection présidentielle, « le Quotidien » a synthétisé – sans filtre – les... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter