Prise en charge de l’IVG à Strasbourg - Le choix, (presque) jusqu’au bout

Prise en charge de l’IVG à StrasbourgLe choix, (presque) jusqu’au bout

08.03.2011
Dans les services de gynécologie-obstétrique du Pr Israël Nisand, au centre médico-chirurgical et obstétrical et à l’hôpital universitaire de Hautepierre, à Strasbourg, les femmes ont la possibilité d’avorter jusqu’à 14 semaines d’aménorrhée, conformément à la loi Aubry de 2001 mais à la différence de nombreux établissements réticents à intervenir au-delà des anciennes 12 semaines. Surtout, elles peuvent choisir l’IVG médicamenteuse au-delà de 9 semaines. Une exception.

« PERSONNE ne peut aujourd’hui toucher au droit à l’IVG, mais à sa qualité, si. » À la tête de deux services d’obstétrique, où naissent 6 500 bébés par an, Israël Nisand place toute son exigence dans la qualité des soins apportés aux femmes qui avortent. Malgré les avancés théoriques de la loi Aubry du 4 juillet 2001, qui porte de 10 à 12 semaines...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans un bourg breton, infirmiers, pharmacien, kiné... se mobilisent avec la mairie pour recruter un médecin

Plénée-Jugon

Comme beaucoup de communes françaises, Plénée-Jugon, bourg des Côtes d'Armor de 2 500 âmes, est à la recherche de médecins. La municipalité... 14

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

Un médecin agressé aux urgences de Soissons se fait fracturer une jambe

soissons

Un praticien du centre hospitalier de Soissons a été agressé ce samedi 18 février vers 7 heures aux urgences de l'hôpital, relate le... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter