Avec la sécurité et l’emploi, la dépendance, priorité de Sarkozy

Avec la sécurité et l’emploi, la dépendance, priorité de Sarkozy

11.02.2011
Nicolas Sarkozy a répondu jeudi soir aux questions de neuf Français lors d’une intervention télévisée. La sécurité, la réforme de la justice ou encore l’emploi ont été longuement abordés lors de l’émission qui s’est étirée sur deux heures et demie. La santé s’est également invitée dans les débats. Une médecin généraliste, une pharmacienne et le mari d’une malade d’Alzheimer figuraient parmi les interlocuteurs du chef de l’État.
  • 1297434407226900_IMG_54072_HR.jpg

LE PRÉSIDENT a réaffirmé son intention de créer un cinquième risque de la Sécurité sociale pour la dépendance. « Nous déciderons, cet été, de la création d’une 5e branche consacrée à la dépendance. Ce sont des sommes considérables, il va falloir trouver des moyens, a indiqué Nicolas Sarkozy. Est-ce que c’est de l’assurance, de la CSG, de la reprise d’héritage, un jour férié supprimé ? Je ne ferme aucune porte pour le financement. Nous aurons ce grand débat sur la dépendance, il y aura vraisemblablement un panier de financements. »

Le chef de l’État a été interpellé par le Dr Simone Farjas, médecin généraliste à Lamastre, en Ardèche, sur la difficulté à maintenir des médecins et des services publics dans des zones rurales. Le président a alors repris les principales conclusions du rapport que lui a remis Élisabeth Hubert sur l’avenir de la médecine de proximité.

« Le problème est double, lui a répondu Nicolas Sarkozy. Il y a trop de médecins dans certaines régions et il y a des spécialités qui sont délaissées. » Le président de la République a réaffirmé ne pas croire à la coercition. « On ne peut pas obliger quelqu’un à venir exercer en Ardèche s’il n’en a pas envie », a-t-il confié. Il a rappelé avoir programmé la mise en place de 400 contrats d’engagement de service public (CESP) dont 250 ont déjà été signés. Ces contrats permettent à l’étudiant ou à l’interne en médecine de bénéficier d’une bourse de 1 200 euros bruts pendant ses études. En contrepartie, celui-ci doit exercer dans une zone sous-dotée pendant la même durée que celle pendant laquelle il a bénéficié de l’allocation.

Nicolas Sarkozy a rappelé que la France allait « multiplier les maisons médicalisées ». « Nous allons également changer le mode de rémunération des médecins ». Pour redonner envie aux jeunes de devenir médecins généralistes, le chef de l’État a par ailleurs indiqué que leur formation bénéficierait davantage de stages en ambulatoire en médecine générale.

Enfin, le président de la République s’est déclaré ouvert à un débat sur le financement de la protection sociale. Il n’a pas écarté l’idée d’une TVA sociale. « Ce sont des questions très lourdes que je ne refuse pas par principe », a indiqué Nicolas Sarkozy, qui ne pense pas que cela puisse être fait « tout de suite parce que ça doit être préparé, réfléchi. » Le président a jugé intéressante l’idée d’élargir le financement de notre protection sociale en taxant la consommation.

Ce rendez-vous télévisuel intervenait alors que seulement 31 % de Français lui font confiance, selon le baromètre mensuel CSA du 2 février.

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Mise à jour des diplômes, nouveau statut, évaluation des compétencesRéforme de l'internat : ce qui va changer en 2017

med legale

Le décret très attendu engageant la réforme du 3 e cycle vient d'être publié au « Journal Officiel ». Comment seront formés les médecins de... 1

Pr Alain Fischer (immunologiste, AP-HP) : « La priorité absolue, c'est de protéger les plus vulnérables » Abonné

fischer

La Pr Alain Fischer, immunologiste et père de la thérapie des « bébés-bulle », a présidé le comité d'orientation de la concertation... Commenter

Une généraliste obtient la condamnation d'un patient qui l'accusait à tort de refus de soins

proces

Attaque, riposte. Un patient l'avait attaquée devant les juridictions ordinales pour refus de soins avant de retirer sa plainte. Le Dr... 66

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter