Un petit groupe de cellules, point faible du mélanome

Un petit groupe de cellules, point faible du mélanome

07.02.2011
Une équipe allemande a obtenu chez la souris une éradication à long terme du mélanome en ciblant, par des cellules T cytotoxiques, une population cellulaire minoritaire, représentant moins de 2 % de l’ensemble des cellules tumorales, mais qui est cruciale pour la survie et le développement du cancer.
  • 1297078532225317_IMG_53712_HR.jpg

LES CHERCHEURS ont ciblé une population cellulaire qui exprime l’antigène HMV-MAA grâce à la technique de transfert adoptif de lymphocytes T cytotoxiques (CTL)*, en redirigeant ces derniers au moyen d’un récepteur d’antigène chimérique (CAR), afin de garantir un ciblage des cellules exprimant le CD20 humain, et non murin.

L’analyse en cytométrie de flux de cinq biopsies de mélanome révèle tout d’abord que les cellules co-exprimant les antigènes CD 20 et HMV-MAA, retrouvées dans quatre des biopsies, représentent moins de 2 % des cellules de mélanome. Ces cellules ont été ciblées par des CTL « HMV-MAA-spécifiques », alors que les autres populations cellulaires malignes ne l’étaient pas. Trois injections de CTL manipulés ont provoqué l’éradication de lésions tumorales induites chez des souris immunodéficientes NIH-III par la transplantation des cellules de biopsies de mélanome. Le traitement par les CTL HMV-MAA-spécifiques accroît également la survie sans tumeur, par rapport à l’administration de cellules non modifiées.

L’éradication du mélanome expérimental résulte donc du ciblage, et de l’élimination au moyen du transfert adoptif de CTL, d’une population cellulaire bien définie, les cellules CD20+ HMV-MAA+, sans tenir compte du reste de la tumeur. Cette action est durable : aucune récidive n’a été enregistrée au cours des 36 semaines d’observation. Il convient toutefois de noter que certains mélanomes (un sur cinq patients dans la cohorte présente) n’hébergent pas ces cellules CD20+. Il serait donc difficile de généraliser une telle approche thérapeutique à l’ensemble des mélanomes.

On peut en effet se demander si l’association, à un traitement biologique visant à réduire le volume du mélanome, du ciblage de certaines populations essentielles à la survie de la tumeur ne permettrait pas d’accélérer le processus de guérison tout en évitant la survenue de récidives.

P. Schmidt, H. Abken et coll. Eradication of melanomas by targeted elimination of a minor subset of tumor cells. « Proc Natl Acad Sci » USA (2010). Publié en ligne.

* Une technique qui a pour objectif d’amplifier les réponses tumorales.

 Dr BERNARD GOLFIER
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

Attentats, situation exceptionnelle : en Bourgogne-Franche-Comté, les médecins libéraux s’organisent

blondet

L’URPS médecins libéraux Bourgogne-Franche-Comté organise ce vendredi, à Beaune, une soirée d’information pour présenter à la profession et... 4

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter