Un antibiotique efficace dans la colopathie fonctionnelle

Un antibiotique efficace dans la colopathie fonctionnelle

06.01.2011
Une étude américaine montre que la rifaximine, un antibiotique peu absorbé, est efficace dans la colopathie fonctionnelle sans constipation, jusqu’à 10 semaines après une cure de 15 jours.
  • 1294418651215839_IMG_51284_HR.jpg

Selon des chercheurs du Cedars-Sinaï Hospital à Los Angeles, un antibiotique oral peu absorbé et à spectre large est efficace dans la colopathie fonctionnelle sans constipation. La rifaximine, un dérivé de la rifamycine ciblant le système digestif, a significativement amélioré les symptômes du syndrome du côlon irritable jusqu’à 10 semaines, après une cure courte de 15 jours. Ces résultats étonnants bousculent ce qu’on savait de la physiopathologie de la colopathie fonctionnelle, en faisant marquer des points à l’hypothèse d’un déséquilibre de la flore intestinale.

À l’origine de ces résultats, l’équipe dirigée par le Pr William Forbes a mené en parallèle deux études identiques de phase 3, Target 1 et Target 2, ayant inclus au départ 1 260 patients ayant une colopathie fonctionnelle sans constipation avec coloscopie dans les deux ans précédents. Les patients étaient randomisés en deux groupes, placebo ou rifaximine à la dose de 550 mg 3 fois par jour pendant 2 semaines. Chaque semaine, il était demandé aux patients d’évaluer la symptomatologie en répondant par oui ou non à la question suivante : « compte-tenu de l’ensemble de vos symptômes de colopathie fonctionnelle, et par rapport à votre état avant de commencer le traitement, vous sentez-vous suffisamment soulagé ? ».

Dans les 4 premières semaines après rifaximine, le groupe traité était significativement amélioré, avec 40,7 % versus 31,7% pour le placebo, Target 1 et Target 2 confondus. La survenue d’effets secondaires était comparable dans les deux groupes, avec pour les événements graves, 10 patients dans le groupe rifaximine (1,6 %) et 15 dans le groupe placebo (2,4 %). Aucun cas de colite pseudo-membraneuse n’a été rapporté.

L’efficacité de la rifaximine est très certainement due à ses propriétés antibiotiques, comme l’a démontré une étude précédente à l’aide d’un test respiratoire à l’hydrogène après ingestion de lactulose. Les auteurs avancent trois explications raisonnables : la molécule cible les bactéries intestinales et leurs produits délétères ; la diminution de la flore intestinale améliore les défenses immunitaires de l’hôte ; la rifaximine agit à ces deux niveaux.

« N Engl J Med 2011 »; 364:22-32

 Dr IRÈNE DROGOU
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
06.01.2011 à 22h26

« Cela fait 20 ans que je rabâche que les antibiotiques (amoxicilline et/ou céfuroxime) me donnent des selles extrêmement bien moulées et certainement pas de diarrhées. Les probiotiques sont aussi de Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Santé au travail, médiateurs, coaching : comment Touraine veut « soigner les soignants » dans les hôpitaux

touraine

Attendu depuis des mois par la communauté hospitalière, le plan d'action du gouvernement visant à améliorer les conditions de travail des... 4

Vaccination par les pharmaciens, protection maternité : le budget de la Sécu définitivement adopté

vaccin ph

Le Parlement a adopté définitivement ce lundi, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, le PLFSS 2017 (projet de loi de financement de... Commenter

Le nombre de cancers a augmenté de 33 % entre 2005 et 2015 dans le monde

En 2015, 17,5 millions de cas de cancer ont été recensés dans le monde, ainsi que 8,7 millions de décès, selon la dernière édition du... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter