La consultation des généralistes officiellement portée à 23 euros

La consultation des généralistes officiellement portée à 23 euros

03.01.2011
  • 1294073848214916_IMG_51115_HR.jpg

Depuis le 1er janvier 2011, la consultation des médecins généralistes doit être honorée 23 euros. Cette hausse d’un euro était prévue dans le règlement arbitral publié en mai 2010. Elle est attendue par les médecins depuis la signature de l’avenant 23 de la convention en mars 2007.

Cette augmentation est finalement entrée en vigueur près de 4 ans après la signature de l’avenant qui prévoyait de porter à 23 euros la valeur de la lettre clé C au 1er juin 2008 « en fonction des marges de manœuvres prévues par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2008 et compte tenu de l’engagement des médecins dans la maîtrise médicalisée et dans la prévention en 2007 et 2008 ».

Pour calmer la grogne des généralistes qui appelaient à fermer leur cabinet, Nicolas Sarkozy avait garanti en avril dernier le passage du C à 23 euros au 1er janvier 2011 lors d’un déplacement dans un cabinet médical de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis.

À cette occasion, le chef de l’État déclarait également : « Les médecins spécialistes de médecine générale auront le droit de coter CS à compter du 1er janvier 2011. » La commission de nomenclature réunie en décembre n’a pas permis aux représentants des caisses d’assurance-maladie et des syndicats médicaux de se mettre d’accord sur la rédaction du texte permettant d’entériner la cotation CS aux spécialistes de médecine générale. L’Union nationale des omnipraticiens français (UNOF-CSMF) regrette que la cotation CS « exclue un peu moins de la moitié des généralistes » qui n’ont pas demandé la qualification ordinale. Le syndicat appelle à l’ouverture des négociations conventionnelles pour entamer « une vraie revalorisation de la médecine générale qui repose d’abord sur des actes rémunérés à la juste valeur du contenu médical ». « Il faut une seule lettre clé pour tous les généralistes », commente le Dr Michel Chassang, président de la CSMF.

Cette revalorisation des généralistes est un moindre mal pour les médecins généralistes dont les revenus n’ont pas évolué ces dernières années. Selon Union Généraliste, le montant global des honoraires des généralistes (C + V) a stagné entre 2002 et 2009. Du fait de l’inflation pendant cette période, « la Nation a payé 14,4 % moins cher la médecine générale en 2009 qu’en 2002 », estime le syndicat.

Plusieurs consultations adossées à la lettre clé C sont revues à la hausse. Le tarif d’une visite est désormais de 33 euros. Le C2 (acte de consultant) des médecins spécialistes passe à 46 euros, le C 2,5 des psychiatres, neurologues et neuropsychiatres est porté à 57,50 euros tandis que le C 0,8 pour la surveillance des patients en clinique par les médecins généralistes est dorénavant fixé à 18,40 euros. Les médecins doivent changer les affichettes qui annoncent leurs tarifs dans la salle d’attente. Elles commençaient à jaunir, trois ans et demi après la dernière augmentation du C en juillet 2007.

 CHRISTOPHE GATTUSO
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Enquête Ifop pour « le Quotidien »Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins

Enquête Ifop pour « le Quotidien » - Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins-0

Bien moins enclins à l’abstention que l’ensemble des Français, les médecins libéraux s’avèrent polarisés par la droite de François Fillon... 40

Hypercholestérolémie : la HAS recommande d'utiliser l'outil SCORE en prévention primaire entre 40 et 65 ans

CHOLESTEROL

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie aujourd'hui 3 fiches mémo « afin de guider les professionnels de santé sur la manière d'appréhender... 4

Au congrès de la médecine générale, une pétition pour un DES à 4 ans !

Le collège de la médecine générale a lancé une pétition pour porter le diplôme d'études spécialisées (DES) de trois à quatre ans. L'annonce... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter