Cancer du poumon : la tuberculose crée la surprise

Cancer du poumon : la tuberculose crée la surprise

03.01.2011
Aucune association claire entre la tuberculose et le cancer pulmonaire n’a été démontrée jusqu’ici. Une notion qui pourrait être revue après la publication d’un travail prospectif sur une très grande cohorte en Chine.
  • 1294069778214859_IMG_51110_HR.jpg

LE TRAVAIL de l’équipe dirigée par Chih-Yi Chen (China Medical University de Taïwan), donne en effet des indices en faveur d’un accroissement notable du risque de cancer pulmonaire incident chez les patients souffrant d’une tuberculose préexistante. Les résultats indiquent un risque quasiment 11 fois plus élevé chez les patients tuberculeux de développer un cancer pulmonaire comparativement aux non tuberculeux.

Les observateurs ont choisi au hasard un million de personnes dans la base de données de l’assurance-maladie en Chine. Les patients présentant déjà un cancer pulmonaire à l’inclusion ont été écartés. Un groupe de 4 480 patients de plus de 20 ans, chez qui une tuberculose avait été diagnostiquée entre 1998 et 2000, a été identifié en tant que groupe exposé ; il a été comparé à la cohorte des quelque 712 392 personnes exemptes de tuberculose.

Ces deux groupes ont été suivis à partir de 2001 pendant huit ans pour la majorité d’entre eux et plus pour certains membres. Les résultats montrent que les patients présentant une tuberculose ont un risque 10,9 fois plus important de développer un cancer pulmonaire que les non-tuberculeux (26,3 versus 2,41 pour 10 000 années personnes). La mortalité est aussi plus élevée chez les patients tuberculeux que chez les autres (51,1 versus 8,2 pour 10 000 années personnes).

Selon les auteurs, ce risque est susceptible d’être encore accru en cas de comorbidité. « Il pourrait être de 16 % plus élevé chez les patients souffrant de BPCO. »

« Nos résultats suggèrent qu’il serait sans doute opportun de rechercher le cancer pulmonaire lors des campagnes de dépistage de la tuberculose », concluent Chih-Yi Chen et coll.

« Journal of Thoracic Oncology », 1er janvier 2011.

Dr BÉATRICE VUAILLE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Une étude remet en cause les bénéfices d'une baisse de la consommation de sel sur la pression artérielle

sel

Une étude s’élève contre l’idée qu’un régime pauvre en sodium permettrait de faire baisser la pression artérielle (PA). Présentée ce mardi... 2

Un maire cabotin prêt à ériger une statue à celui qui trouvera un médecin à sa commune

sculpteur

Maire d'Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne), Jean-François Pagès cherche désespérément un successeur au généraliste de sa commune de 1 500... 7

BCG, méningocoque, HPV... les recommandations du calendrier vaccinal 2017

calendrier

Le calendrier des vaccinations 2017 vient d'être rendu public ce jour par le ministère chargé de la Santé après avis du Haut Conseil de la... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter