Le tabagisme a progressé de 1,8 % en cinq ans

Le tabagisme a progressé de 1,8 % en cinq ans

18.10.2010
Les femmes fument de plus en plus, surtout chez les 45-64 ans. C’est le baromètre santé de l’INPES (Institut de prévention et d’éducation pour la santé) qui le dit. La ministre de la Santé prône une hausse massive du prix du tabac.
  • 1287564240193240_IMG_46071_HR.jpg

LES CHIFFRES de la consommation de tabac sont « mauvais », a souligné Roselyne Bachelot sur RMC, en commentant le baromètre santé de l’INPES (Institut de prévention et d’éducation pour la santé), qui met en évidence une progression du tabagisme de 1,8 % entre 2005 et 2010.

Cette hausse, la ministre l’explique par l’augmentation de la consommation chez les femmes, doublée d’un « effet crise ». « Presque la moitié des chômeurs sont fumeurs et à l’évidence, la crise, l’augmentation du chômage ont eu un effet sur l’augmentation de la consommation du tabac », assure-t-elle, indiquant qu’elle va se rapprocher de Pôle Emploi pour « qu’il y ait une action spécifique » menée auprès des demandeurs d’emploi. Elle demande par ailleurs aux buralistes de respecter l’interdiction formelle de vendre du tabac aux mineurs. « Il y a des dérapages », estime-t-elle en effet.

La hausse est particulièrement nette chez les fumeuses âgées de 45 à 64 ans. Les femmes fument en moyenne 12,6 cigarettes par jour (contre 15,1 pour les hommes) et 70,3 % d’entre elles déclarent avoir déjà arrêté de fumer volontairement pendant au moins une semaine (68,5 % des hommes).

Le tabagisme quotidien a augmenté de façon significative chez les femmes, passant de 23 % à 25,7 % entre 2005 et 2010 quand chez les hommes cette prévalence augmentait « seulement » de 31 à 31,8 % sur la même période. Le tabagisme occasionnel, lui, reste stable, tous sexes confondus.

Pour une hausse massive du prix.

Lors de son intervention, Roselyne Bachelot s’est déclarée « militante de l’augmentation massive du prix du tabac ». Une hausse est justement prévue, de 6 % en moyenne, à compter du 8 novembre. Soit 30 centimes de plus pour les paquets et 40 centimes pour le tabac à rouler. Cette hausse intervient un an presque jour pour jour après la précédente (6 % le 9 novembre 2009). Elle est jugée insuffisante par les antitabac, la plupart estimant que seule une augmentation du prix de 10 % pourrait avoir un effet dissuasif sur la consommation. De fait, la hausse effectuée l’an passé n’a fait reculer la vente de paquets de cigarettes que de 0,2 % entre janvier et août 2010 par rapport à 2009.

Le marché du tabac, lui, a augmenté de plus de 5 % en raison de la hausse des prix, au bénéfice de l’État (les taxes représentent 80 % du prix d’un paquet), des buralistes (qui touchent 8 % sur chaque paquet vendu) et des fabricants.

Quotimed.com, le 18/10/2010

 AUDREY BUSSIÈRE
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter