« Baaria », de Giuseppe Tornatore - L’histoire au pas de charge

« Baaria », de Giuseppe TornatoreL’histoire au pas de charge

23.06.2010
Cinquante ans d’histoire italienne, une famille sur trois générations, les souvenirs d’un réalisateur estimé, la musique d’Ennio Morricone : « Baaria » aurait tout pour plaire si, à trop vouloir dire, montrer, illustrer, il ne passait à côté de la vérité humaine.
  • 1287161517167069_IMG_39710_HR.jpg

BAARIA, c’est la prononciation dialectale de Bagheria (la porte du vent, en arabe), le village natal (en 1956) de Giuseppe Tornatore, le réalisateur de « Cinema Paradiso » (1989). Nous sommes en Sicile, non loin de Palerme, et nous allons suivre la vie d’une famille, des années 1930 aux années 1950, du berger épris de lecture au petits-fils passionné d’images, en passant par Peppino, le personnage principal, qui va adh...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter