Glomérulonéphrite extramembraneuse - Vers un diagnostic biologique plutôt qu’histologique | Le Quotidien du Médecin

Glomérulonéphrite extramembraneuseVers un diagnostic biologique plutôt qu’histologique

01.07.2009
Des chercheurs américains et français ont peut-être identifié le mystérieux antigène ciblé dans la glomérulonéphrite extramembraneuse idiopathique. Des anticorps circulants dirigés contre le récepteur phospholipase A2 de type M (PLA2R) ont été découverts chez la majorité des patients. Cette avancée pourrait déboucher sur un test diagnostique non invasif et un meilleur suivi thérapeutique.
  • 1276105725F_600x_75478_IMG_16896_1246506496371.jpg

« NOS RÉSULTATS montrent que le recepteur PLA2R est un antigène majeur dans la glomérulonéphrite extramembraneuse idiopathique. Chez nos patients, ayant une affection confirmée par biopsie, 70 % ont des anticorps IgG réagissant avec le PLA2R, un constituant normal du glomérule humain », explique le Dr David Salant (Boston, États-Unis) qui a dirigé le travail. « Grâce à l...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Prépas privées en PACES : un reportage de TF1 suscite la colère des carabins

tf1

De nombreux étudiants et membres de l'association des étudiants en médecine de France (ANEMF) ont exprimé leur mécontentement sur Twitter... 1

Alopécie auto-immune : premier (petit) essai concluant avec les inhibiteurs de JAK

alopecie

L'effet des inhibiteurs de JAK sur la repousse des cheveux est décrit depuis quelques années. En testant le ruxolitinib dans un petit essai... Commenter

À Marseille, les cadres du SML célèbrent l'esprit libéral et applaudissent... Jérôme Marty !

sml

« Nous sommes le seul syndicat encore libéral ». C'est par ces mots que le Dr Éric Henry, président du Syndicat des médecins libéraux (SML),... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter