Le département se « recentre » sur ses missions - Les Hauts-de-Seine ne veulent plus financer le SAMU

Le département se « recentre » sur ses missionsLes Hauts-de-Seine ne veulent plus financer le SAMU

30.10.2007
Les Hauts-de-Seine, qui subventionnaient le SAMU 92 à hauteur de 659 000 euros, vont ramener cette subvention à 500 000 euros pour 2007 et la supprimer dès 2009. Pour le Dr Philippe Juvin, vice-président du conseil général, les missions du département se multiplient, il souhaite en conséquence se recentrer sur des priorités.
  • 1276173451F_Img290542.jpg

LE CONSEIL général des Hauts-de-Seine, qui subventionne le SAMU (Service de l'aide médicale urgente) départemental depuis environ quinze ans, a décidé de ramener dans un premier temps sa subvention de 659 000 à 500 000 euros, avant de cesser toute subvention «dès l'année 2009», selon Patrick Devedjian, président du conseil général et successeur à ce poste de Nicolas Sarkozy. Dans...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

En Bretagne, Benoît Hamon au chevet de praticiens et soignants surmenés

Hamon et Jean-Louis Even

Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, a affiché ce mercredi sa volonté de réduire les inégalités en matière... 1

Coup d'envoi du sport sur ordonnance : « passer de 300 à 60 000 médecins prescripteurs », souhaite Valérie Fourneyron

Valérie Fourneyron

Près de cinq ans après sa mise en place « expérimentale » à Strasbourg, la prescription de Sport Santé sur Ordonnance (SSO) est devenue le... 9

Tarifs hospitaliers : les fédérations redoutent une contrainte financière « insoutenable »

hôpital

Mieux vaut prévenir que guérir : les tarifs officiels ne sont pas encore arbitrés mais l'ensemble des grandes fédérations hospitalières... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter