Budget des hôpitaux privés non lucratifs - Un rapport de l’Igas sur les écarts de charges avec le public

Budget des hôpitaux privés non lucratifsUn rapport de l’Igas sur les écarts de charges avec le public

24.04.2006
Le secteur hospitalier privé non lucratif est-il sous-financé, comme l’affirme la Fédération des établissements hospitaliers et d’assistance privés à but non lucratif (Fehap) ? Le ministère de la Santé sera bientôt fixé : l’Inspection des affaires sociales (Igas) lance une enquête pour évaluer les écarts de charges entre les hôpitaux privés et publics. Rapport attendu fin juillet.
  • 1276191076F_Img231817.jpg

DE NOTRE ENVOYEE SPÉCIALE

LA FÉDÉRATION des établissements hospitaliers et d’assistance privés à but non lucratif (Fehap) a réuni son congrès annuel à Nice. L’occasion de faire le point sur les engagements pris il y a tout juste un an par Xavier Bertrand, alors secrétaire d’Etat à l’Assurance-maladie, pour ce secteur qui compte 2 900 établissements, 190 000 lits et places, et plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter