La rue du docteur Velpeau - Velpeau, la destinée éthérifiée d'un fils de maréchal-ferrant

La rue du docteur Velpeau Velpeau, la destinée éthérifiée d'un fils de maréchal-ferrant

20.11.2002
Populaire auprès des étudiants qu'il amusait avec des calembours, honoré par le monde médical, Velpeau mettait un point d'honneur à distinguer « le fait et l'opinion ». Il lui fallut par conséquent vingt ans avant de reconnaître, à la tribune de l'Académie de médecine, que l'anesthésie à l'éther était « de nature à impressionner ».
  • 1276513047F_Img105090.jpg

L'Adresse

L'histoire veut que le jeune Alfred Velpeau, fils de maréchal-ferrant, ait eu pour livre de chevet « le Médecin des pauvres » et le « Traité des maladies des artisans ». Alfred Velpeau souhaitait tellement soigner qu'il administra de lui-même de l'ellébore à une femme en psychose puerpérale. Le résultat fut catastrophique à cause de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter