A Paris - Constable vu par Lucian Freud

A Paris Constable vu par Lucian Freud

17.10.2002
Une initiative séduisante, mais non sans danger ; confier à un artiste vivant le choix des œuvres d'un artiste que l'on veut faire mieux connaître. Constable, gloire de la peinture anglaise, y gagne-t-il ?
  • 1276506552F_Img102272.jpg

Arts

Constable (1779-1837), venu tardivement à la peinture, va lui apporter de notables changements, non tant dans les sujets que dans la manière de les traiter, n'abordant plus la nature comme cadre de sujet mythologique, chose que font encore des artistes qu'il admire, comme Poussin ou Claude Le Lorrain, mais à part entière. Soucieux de la plus grande exactitude. « Je tendrai vers la représentation simple et...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter