Médecine légale : les spécialistes de la violence veulent en finir avec l'anarchie

Médecine légale : les spécialistes de la violence veulent en finir avec l'anarchie

05.06.2002
Les médecins légistes ne sont pas les spécialistes des cadavres, mais les médecins des violences sous toutes leurs formes (familiales, routières, suicidaires, etc.). Ils entendent bénéficier d'une reconnaissance appropriée en termes de formation et de statut comme d'image. A l'heure où les politiques inscrivent l'insécurité au cœur du débat public, ces spécialistes ont donc écrit à tous les ministres concernés pour demander la convocation d'états généraux. Et ils proposent la création d'un observatoire des phénomènes de violence.

La France compte quelque 300 médecins légistes diplômés. Seulement une moitié d'entre eux exercent réellement la spécialité.

Dans le même temps, plusieurs centaines de praticiens venus de tous les horizons médicaux (généralistes, internistes, urgentistes, gynécologues ou psychiatres) effectuent quotidiennement des missions médico-légales de toute...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Médecin
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... Commenter

Bergerac ouvre un centre de santé et tente d'apaiser les médecins libéraux agacés

bergerac

Est-ce la fin de la pénurie médicale à Bergerac ? En 2016, le départ de plusieurs médecins généralistes libéraux a placé les professionnels... 59

Deux épidémiologies distinctes selon la forme compliquée ou nonL'appendicite aiguë compliquée, une entité (et un traitement) à part Abonné

appendicite

L'appendicite aiguë nécrosée ou perforée ne serait pas l'évolution d'une forme non compliquée non opérée. Selon une étude inédite française... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter